Un chien jeté par la fenêtre

Créé par le 25 oct 2013 | Dans : Non classé

25 Octobre 2013, 11:52am

|

Publié par StopAuxMassacresAnimaliers

Un chien jeté par la fenêtre

CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE (51). Quand les parents boivent, les enfants trinquent.

 

 

Cette variante du proverbe biblique « Les parents ont mangé du raisin vert et les enfants ont les dents agacées », se confirme dans de nombreux cas où les enfants de parents alcoolo-dépendants tombent eux aussi dans la bouteille dès l’adolescence.

 

 

Mais d’une certaine manière, ils ne sont pas les seuls comme le démontrent les faits survenus mardi soir, à Châlons.

 

 

Il était environ 23h30 quand les policiers ont en l’occurrence débarqué rue Jean-Jacques-Rousseau pour des violences conjugales. Une femme venait d’être victime de coups assénés par son mari.

 

 

Mais très vite, les fonctionnaires de police n’ont pas tardé à découvrir l’impensable, plusieurs mètres en contrebas d’une des fenêtres du domicile du couple. Là, un petit chien gisait en effet au sol, manifestement sans vie.

 

L’enquête se poursuit

 

L’homme, qui s’était réfugié dans sa voiture, non loin des lieux, a été placé en garde à vue. D’abord soupçonné d’être l’auteur de la mort du canidé, il a cependant été laissé libre à l’issue de son audition.

Selon lui, c’est son épouse, ivre au moment des faits, qui aurait jeté de colère le petit chien par la fenêtre.

 

 

Convoquée mercredi matin à l’hôtel de police, celle-ci ne s’est toutefois pas présentée.

 

 

Aussi l’enquête se poursuit-elle pour faire toute la lumière sur ces faits qu’on pourrait qualifier de bestial.

LE PAL NATURE

Créé par le 25 oct 2013 | Dans : Non classé

LE PAL NATURE 1393866_730391973642265_695964244_n

Syrie: autorisée à manger des chiens pour lutter contre la faim

Créé par le 22 oct 2013 | Dans : Non classé

17 Octobre 2013, 10:20am

|

Publié par StopAuxMassacresAnimaliers

SYRIE: AUTORISÉS À MANGER DES CHIENS POUR LUTTER CONTRE LA FAIM

Si, en Syrie, un compromis a été trouvé pour les armes chimiques, la situation humanitaire elle, est loin de s’améliorer. Les populations doivent maintenant faire face à un autre fléau: la faim. Pour lutter contre la famine, des dignitaires musulmans ont autorisé les populations à manger du chien et du chat, des viandes «considérées comme impropre à la consommation humaine par l’Islam», a révélé la BBC. Un imam explique cette décision à l’AFP:

«Nous avons lancé une fatwa [un jugement] autorisant les gens à manger de la viande de chat et de chien, non pas parce que c’est halal [permis], mais parce que c’est la réalité qui nous l’impose

Prononcée le 15 octobre, cette décision est intervenue le jour de l’Aïd el-Kebir, une grande fête pour les musulmans, célébrée avec des festins à base de viande d’agneau. Mais en Syrie, c’est différent. Et notamment pour les habitants de Mouadamiyat al-Cham, faubourg assiégé de Damas, où deux enfants sont morts de malnutrition selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme. Un résident du quartier s’énerve:

«Bien sûr qu’ici, les enfants ne fêtent pas l’Aïd. Pour eux, ce sera la fête quand ils auront devant eux un plat de riz ou de boulgour.»

Les prix des denrées alimentaires ont flambé, «parfois multipliés par 10 ou 20», ajoute France 24. Dans certaines zones, les convois humanitaires n’ont pas le droit de passer, alors que des inspecteurs chargés de démanteler l’arsenal d’armes chimiques syrien circulent librement dans des endroits qui ont désespérément besoin de soutien, note un autre article de la BBC. Une situation «absurde» pour Christopher Stokes, le directeur général de Médecins sans Frontières.

Suite aux fatwas, des imams ont lancé un appel à la communauté internationale, pour rappeler combien la situation est critique pour la population syrienne. Publiés sur le site Al Arabiya, leurs propos sont amers:

«Comment le monde peut-il dormir l’estomac plein alors que des personnes ont faim, et pas si loin de la capitale [Damas], à quelques mètres. (…) Attendez-vous que nous mangions la chair de nos martyrs et de nos morts parce que nous avons trop peur pour nos vies? Vous avez oublié que vous aviez des frères et des sœurs au sud de Damas qui ont faim.»

Accusé d’avoir poignardé un chien

Créé par le 22 oct 2013 | Dans : Non classé

19 Octobre 2013, 10:47am

|

Publié par StopAuxMassacresAnimaliers

Accusé d’avoir poignardé un chien

Alexandre Perrier-Gallant a comparu hier pour avoir tué un chien itinérant à l’arme blanche en lui assénant une cinquantaine de coups.

Le jeune homme de 18 ans, qui réside à Sainte-Anne-de-Beaupré, aurait commis ce geste sauvage et gratuit au début d’octobre, mais ce n’est que le 13 que les informations sont parvenues à la centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec.

«Une fois les révélations obtenues, les renseignements ont été transmis aux enquêteurs de la division des enquêtes régionales de la Capitale-Nationale-Chaudière-Appalaches qui ont colligé l’information», a fait savoir Ann Mathieu, porte-parole à la Sûreté du Québec.

Selon les indications obtenues par le Journal, Perrier-Gallant aurait sauvagement mutilé l’animal errant en le poignardant à une cinquantaine de reprises avec un couteau jusqu’à ce que mort s’ensuive.

L’information n’a toutefois pas été corroborée par la SQ.

Distinction

En effectuant quelques recherches sur le jeune homme, il a été possible d’apprendre qu’en 2011, il faisait partie du Corps de cadets de l’armée 2482 Samuel-de-Champlain de Beauport où il s’était distingué dans le cadre des activités de l’École de musique des cadets de la Région de l’Est.

Son comportement exemplaire, sa participation en classe, ainsi que son adhésion aux valeurs de l’École de musique avait notamment été reconnues.

En consultant la page Facebook du jeune homme, en plus d’afficher des photos de lui en uniforme de cadets, on retrouve également une photo de chien, animal qu’il semble pourtant apprécier à la lumière des commentaires qui se trouvent sous l’image.

Comparution

En après-midi, le frêle jeune homme, qui ne possède aucun antécédent judiciaire, a comparu au palais de justice de Québec pour faire face à des accusations plutôt rares.

Il a été accusé d’avoir tué un chien et de lui avoir causé une douleur sans nécessité. Il s’est également vu être accusé de menace de causer la mort ou des lésions corporelles à une personne de son entourage.

Comme le procureur aux poursuites criminelles et pénales, Me Justin Tremblay, s’est opposé à sa remise en liberté, Perrier-Gallant devra demeurer derrière les barreaux jusqu’à mardi, où il devrait subir son enquête sur cautionnement.

Il maltraite le chien du voisin devant les caméras

Créé par le 22 oct 2013 | Dans : Non classé

22 Octobre 2013, 09:48am

|

Publié par StopAuxMassacresAnimaliers

Un octogénaire de Grandvilliers (Oise) s’est équipé de caméras pour lutter contre les incivilités, mais c’est son voisin qu’il a surpris en train de maltraiter son chien.Les conflits de voisinage ne sont pas rares, mais ils prennent parfois une ampleur inconsidérée. C’est le cas pour Claude G., un octogénaire habitant Grandvilliers (Oise). Sa petite chienne de six mois, Victorine, un Yorkshire croisé griffon, a eu une patte cassée suite à une indélicatesse d’un voisin. Ce que ce dernier ne savait pas c’est que l’octogénaire s’est équipé il y quelque temps de quatre caméras de surveillance qui enregistrent en permanence l’accès à sa maison et son jardin (une installation à 4 000 euros). « J’en avais assez d’être la victime d’incivilités régulières et d’entendre dire que je n’avais aucune preuve. Avec ça, j’espère au moins obtenir gain de cause. » Il a ainsi pu visionner ce qui est arrivé à sa pauvre chienne vers 11 h 30 le lundi 30 septembre.

« Mon voisin a appelé Victorine à l’avant, a traversé toute sa maison avec elle puis l’a violemment rejetée dans ma cour arrière, raconte-t-il. J’ai entendu ma chienne hurler comme je ne l’ai jamais entendue. Au bout de quelques minutes, Victorine est sortie de sa cachette, elle boitait terriblement. Je suis allé chez le vétérinaire qui a diagnostiqué une fracture à l’une de ses pattes. Il lui a donc posé une attelle. Seulement, la dernière radio réalisée laisse apparaître que cela n’a pas été suffisant. Il a donc été contraint de l’opérer et de lui poser trois broches. » Ces premiers soins ont déjà coûté 550 euros à Claude G.

Selon les services vétérinaires, l’état de l’animal ne devrait pas s’améliorer avant deux à quatre mois, période au cours de laquelle il faudra éviter à Victorine de sauter, de jouer, de monter les escaliers.

Claude G. a porté plainte à la gendarmerie, saisi la SPA et envoyé un courrier à la fondation Brigitte Bardot. Il espère bien obtenir justice « pour cet acte de cruauté » envers sa petite chienne, fidèle compagne de ses journées. « Je suis seul avec elle, c’est comme mon bébé. »

Une personne accusée de cruauté vers un animal peut être condamnée à deux ans de prison et 30 000 euros d’amende. Nous avons tenté de joindre sans succès le voisin mis en cause.

Partager cet article

Royal Canon sponsorise les combats d’animaux!!!!

Créé par le 17 oct 2013 | Dans : Non classé

12 Octobre 2013, 15:28pm

|

Publié par StopAuxMassacresAnimaliers

Le fabriquant français de nourriture pour animaux soutient des combats illégaux entre chiens et ours en Ukraine. Une vidéo de ces combats vient attester les dénonciations d’une ONG.

Une organisation de protection des animaux, Quatre Pattes, accuse, preuve à l’appui, le fabricant français de nourriture pour chiens, Royal Canin, d’avoir sponsorisé des combats illégaux d’ours en Ukraine au mois d’avril.

Ces compétitions se déroulent sous forme de concours, explique Quatre Pattes dans un communiqué. Pendant plusieurs heures, deux à trois chiens de chasse sont lâchés toutes les 10 minutes afin qu’ils pourchassent un ours brun enchaîné. Ils doivent attaquer et mordre l’ours. Plusieurs hommes contrôlent et limitent chaque mouvement de l’animal et le traînent à travers l’arène. Un juge-arbitre accorde des points à chaque chien.

Les propriétaires des canidés les plus agressifs reçoivent une coupe arborant le logo Royal Canin. Ces compétitions ont lieu 4 à 6 fois par an dans des camps de dressage spéciaux destinés aux chiens de chasse.

Des pratiques révoltantes

L’association de défense des animaux Quatre Pattes et des avocats ukrainiens dénoncent ces pratiques qu’ils considèrent comme de la torture.

Selon des informations de Quatre Pattes, les lois ukrainiennes interdisent toute activité infligeant douleurs et souffrances aux animaux. Les ours ne sont toutefois pas spécifiquement protégés par la législation locale. Ils sont cependant inscrits dans le Livre Rouge (ndlr: livre de protection des animaux) de l’Ukraine et ne sont pas signalés comme animaux de chasse dans la législation relative à cette activité.

Selon des avocats du pays, ce genre de pratiques serait malgré tout illégales en vertu des différents dispositions légales ukrainiennes en vigueur.

Un parrainage imprécis

Contactée par «20 minutes», la filiale suisse de Royal Canin déclare «ne pas être au courant de ce sponsoring allant à l’encontre de leur philosophie». Elle rajoute être atterrée à la vue des images présentées.

La section ukrainienne de Royal Canin confirme le parrainage dans le cadre duquel elle a fourni des bannières publicitaires, des trophées ainsi que de la nourriture. Elle ajoute que les détails de la compétition n’ont jamais été évoqués par les organisateurs. Suite à cette affaire, la marque a annoncé qu’elle ne sponsoriserait plus de tels événements. Royal Canin annonce que des mesures seront prises pour éviter que de telles situations se reproduisent.

20 Minutes Videoportal - Combat d'ours en Ukraine20 Minutes Videoportal – Combat d’ours en Ukraine

Une ONG dénonce les combats entre chiens et ours en Ukraine. (Source: vier-pfoten.ch)

http://www.20min.ch/ro/videotv/?vid=321072&cid=120

Il heurte une piétonne et son Yorkshire. Le chien décede

Créé par le 17 oct 2013 | Dans : Non classé

16 Octobre 2013, 11:34am

|

Publié par StopAuxMassacresAnimaliers

Il heurte une piétonne et son yorkshire. Le chien décède

L’homme mis en cause roulait sans permis au moment des faits.

Le vétérinaire n’a rien pu faire. Le yorkshire sorti pour une promenade nocturne lundi est décédé dans son cabinet, malgré l’intervention du Service d’incendie et de secours. Sa maîtresse a eu plus de chance: elle s’en tire avec une blessure à la cheville droite.

C’est à 22h10 que le drame s’est noué. Un automobiliste circule à la rue du Tir. Il souhaite regagner la rue du Stand en direction du boulevard Georges-Favon et tourne à gauche. C’est à ce moment que sa route croise celle des deux promeneurs. La femme et le chien sont renversés.

Après contrôle de la police, il s’est avéré que l’individu faisait l’objet d’une mesure de retrait de permis de conduire prise au mois d’octobre 2011, et ce pour une durée indéterminée. L’automobiliste a reconnu les faits et a été mis à disposition du Ministère public.

Une Fatwa autorise les syriens à manger les chiens

Créé par le 17 oct 2013 | Dans : Non classé

16 Octobre 2013, 20:48pm

|

Publié par StopAuxMassacresAnimaliers

Une fatwa autorise les Syriens à manger du chien

Face à la famine qui guette les Syriens, des dignitaires religieux les autorisent à manger des animaux habituellement impurs.

La situation humanitaire en Syrie est dramatique. La famine guette les populations vivant dans la banlieue assiégée de Damas. Face à cette situation, des dignitaires musulmans ont autorisé les habitants à manger des «animaux généralement considérés comme impropres à la consommation humaine dans l’islam » comme des chiens, des chats ou encore des ânes, révèle la BBC.

«Nous avons lancé une fatwa autorisant les gens à manger de la viande de chat et de chien, non pas parce que c’est halal, mais parce que c’est la réalité qui nous l’impose», a expliqué un imam à l’AFP.

Les vivants mangeront les morts

Pour les responsables religieux, ce message est aussi un appel au secours au monde entier. Ils ont précisé que si la situation continuait à se détériorer , les vivants devraient manger les morts.

Les associations d’aide humanitaire n’arrivent pas à faire parvenir de l’aide aux civils. Christopher Stokes, de Médecins Sans Frontières (MSF ), décrit comme «absurde» cette situation où les inspecteurs d’armes chimiques circulent librementalors que les convois sont bloqués.

En perquisitionnant pour vol, les gendarmes trouvent des animaux maltraités

Créé par le 14 oct 2013 | Dans : Non classé

12 Octobre 2013, 10:31am

|

Publié par StopAuxMassacresAnimaliers

En perquisitionnant pour un vol, les gendarmes tombent sur des animaux maltraités

C’est un vol particulièrement cocasse, celui d’une cloche de porte à Charette, qui a mené les enquêteurs de Montalieu-Vercieu jusqu’à une “arche de Noé” aux conditions sanitaires affligeantes.

Voilà quelques semaines, une plainte pour le vol d’une cloche avait été déposée auprès des gendarmes de la brigade de Montalieu-Vercieu. Une enquête prise très au sérieux. L’auteur du méfait, une femme, ayant été aperçu au moment du vol. Après diverses investigations, les gendarmes ont fini par localiser le lieu de résidence de cette femme, à Bouvesse-Quirieu. Cette semaine, les gendarmes se sont donc présentés au domicile de cette quinquagénaire. La perquisition a été fructueuse puisque les militaires ont non seulement retrouvée la cloche dérobée mais également des statuettes de bronze déclarées volées lors d’un cambriolage à Optevoz.

Mais les gendarmes ont aussi découvert un triste spectacle. En pénétrant dans ce domicile, ils ont été saisis par l’odeur nauséabonde qui y régnait. En poussant les portes de chacune des pièces aveugles, ils ont trouvé des animaux survivant dans des conditions exécrables. « Dans une pièce, une dizaine de chats évoluaient sur une couche de 10 cm d’excréments. Dans une autre, c’est un couple de chinchillas et deux bébés qui ont été découverts. Dans une troisième, nous avons trouvé trois chiens… Tous vivaient dans des conditions qui dépassent l’entendement », confient les enquêteurs.

Les gendarmes ont dû faire appel aux services d’un vétérinaire mais également à la SPA de Brignais pour prendre en charge les animaux et faire constater leurs conditions de vie. Certaines bêtes ont été directement confiées à des familles adoptantes, notamment les chinchillas, des petits rongeurs particulièrement fragiles.

Selon les déclarations de l’occupante des lieux, les animaux vivaient depuis plusieurs mois chez elle. Alors que la SPA a déposé plainte pour se constituer partie civile dans cette affaire, les gendarmes ont dressé des procès-verbaux. Le dossier a été transmis au parquet de Bourgoin-Jallieu.

Son chien tué près de chez lui

Créé par le 14 oct 2013 | Dans : Non classé

13 Octobre 2013, 14:26pm

|

Publié par StopAuxMassacresAnimaliers

Jimmy Dorval a retrouvé son chien agonisant en face du 271 chemin du Cap. Sur cette photo, M. Dorval et sa conjointe Julie Michaud regardent la radiographie montrant la balle dont a été atteint Goliath.

Jimmy Dorval a retrouvé son chien agonisant en face du 271 chemin du Cap. Sur cette photo, M. Dorval et sa conjointe Julie Michaud regardent la radiographie montrant la balle dont a été atteint Goliath.

(SAINT-HONORÉ) La Sûreté du Québec a ouvert une enquête sur un événement plutôt inusité après qu’un citoyen du chemin du Cap ait présumément abattu le chien de son voisin à l’aide d’une arme à feu dans un secteur résidentiel.

Vers midi trente jeudi, le couple formé de Julie Michaud et de Jimmy Dorval s’affairait à travailler sur leur résidence en construction située au 251 chemin du Cap à Saint-Honoré lorsqu’ils ont entendu un coup de feu provenant supposément de la maison voisine.

Selon le récit des événements fait par Mme Michaud, le chien Goliath, de race bull-dog américain, est sorti de la cour de son propriétaire par inadvertance pour se rendre chez le voisin. Des jappements ont été entendus suivis d’un coup de feu. «Moi et mon conjoint, qui est un chasseur, on a sauté dans la voiture et en traversant le coin, on a aperçu une traînée de sang sur la chaussée qui se rendait jusqu’au fossé devant la résidence du voisin. Lorsqu’on s’est stationnés, le voisin sortait de sa maison. Je présume qu’il est allé cacher son arme. Lorsqu’on l’a interpellé, il n’avait aucune émotion. Comment voulez-vous que j’explique à une enfant de trois ans et demi que son chien a été assassiné», témoigne Mme Michaud en pleurs.

Cette dernière soutient ne pas comprendre pourquoi un tel geste a été posé puisqu’aucun conflit n’existe entre le couple et ce voisin. «Lorsqu’on a décidé de se construire, on a acheté trois quarts d’un lot. Ce voisin nous a demandé la permission de faire séjourner ses boeufs sur notre propriété et on a accepté. Après l’événement survenu hier, on lui a dit de ramasser ses boeufs», affirme-t-elle.

 

De plus, le chien ne présentait aucun danger puisque, depuis un an, il subissait un entraînement afin d’être prêté à des fins de zoothérapie.

Le couple a décidé d’apporter le cadavre de Goliath chez un vétérinaire afin de récupérer la balle qui a perforé la gorge de l’animal et établir un lien entre cette dernière et l’arme.

Un animal sait pardonner

Créé par le 14 oct 2013 | Dans : Non classé

L’incroyable pardon de l’animal face à la cruauté de l’Homme

13 Octobre 2013, 14:48pm

|Publié par StopAuxMassacresAnimaliers

L'incroyable pardon de l'animal face à la cruauté de l'Homme

Cette photo incroyable marque la fin de la carrière du Matador Torero Alvaro Munera. Il s’est effondré dans les remords à la mi-combat, quand il s’est rendu compte qu’il était en train d’abattre cette bête douce. (Le regard sur le visage de…
ce taureau en dit long. Même grièvement blessé par les picadors, il n’a pas attaqué cet homme.)

Le torero est depuis devenu un fervent adversaire des corridas.

Torrero Munera est cité pour avoir dit à ce moment là :

« …Et tout à coup, j’ai regardé le taureau. Il avait cette innocence que tous les animaux ont dans les yeux, et il me regarda avec cette plainte. C’était comme un cri pour la justice, au plus profond de moi ».

Un chien disparait après un cambriolage

Créé par le 08 oct 2013 | Dans : Non classé

4 Octobre 2013, 18:20pm

|

Publié par StopAuxMassacresAnimaliers

un chien disparait après un cambriolage

 

SAINT-QUENTIN – Le désarroi frappe de plein fouet une famille saint-quentinoise depuis dimanche dernier. Leur petit labrador Zlatan, âgé de sept semaines, a disparu du domicile familial, rue de Paris, en même temps que des cambrioleurs s’y sont introduits, entre 13 h 30 et 17 h 15.

 

« Mon mari s’est rendu compte que la porte était ouverte. Il a couru pour voir si le chien était encore là », explique Céline, la propriétaire du chiot beige aux taches marrons et blanches autour du museau, depuis un peu plus d’une semaine. La famille a déposé une plainte le lundi matin.

« La police nous a dit que le chien, on ne le retrouverait pas. Pour eux, le chien s’est sauvé », déplore la mère. Après une enquête de voisinage, une voisine aurait vu quelques jours avant des femmes regarder dans la boîte aux lettres. Alors le chien a-t-il été volé par les malfrats ou s’est-il échappé ? La question reste aujourd’hui sans réponse. Et la douleur est encore vive.

« Notre chien, c’est comme notre propre enfant. On l’a appelé Zlatan car notre fils est fan du PSG », précise Céline, qui multiplie les aller-retour à la SPA de Rouvroy – Saint-Quentin et espère recueillir des témoignages ô combien précieux pour retrouver la boule de poils.

 

Contact : 06 15 42 70 24 ou 06 22 23 51 83

SAINT-QUENTIN – Le désarroi frappe de plein fouet une famille saint-quentinoise depuis dimanche dernier. Leur petit labrador Zlatan, âgé de sept semaines, a disparu du domicile familial, rue de Paris, en même temps que des cambrioleurs s’y sont introduits, entre 13 h 30 et 17 h 15.

 

« Mon mari s’est rendu compte que la porte était ouverte. Il a couru pour voir si le chien était encore là », explique Céline, la propriétaire du chiot beige aux taches marrons et blanches autour du museau, depuis un peu plus d’une semaine. La famille a déposé une plainte le lundi matin.

« La police nous a dit que le chien, on ne le retrouverait pas. Pour eux, le chien s’est sauvé », déplore la mère. Après une enquête de voisinage, une voisine aurait vu quelques jours avant des femmes regarder dans la boîte aux lettres. Alors le chien a-t-il été volé par les malfrats ou s’est-il échappé ? La question reste aujourd’hui sans réponse. Et la douleur est encore vive.

« Notre chien, c’est comme notre propre enfant. On l’a appelé Zlatan car notre fils est fan du PSG », précise Céline, qui multiplie les aller-retour à la SPA de Rouvroy – Saint-Quentin et espère recueillir des témoignages ô combien précieux pour retrouver la boule de poils.

Contact : 06 15 42 70 24 ou 06 22 23 51 83

Le fait divers du jour: Joseph le chien vivait attaché à un arbre depuis 4 ans

Créé par le 08 oct 2013 | Dans : Non classé

6 Octobre 2013, 13:52pm

|

Publié par StopAuxMassacresAnimaliers

Quand il sera remis sur pattes, le berger allemand sera proposé à l'adoption.

Quand il sera remis sur pattes, le berger allemand sera proposé à l’adoption.

C’est une de ces histoires d’animaux qui soulève l’émotion des internautes. La police de l’Ohio (est des Etats-Unis) a libéré la semaine dernière un berger allemand qui vivait enchaîné à un arbre depuis quatre années ininterrompues, rapporte le Daily news. Les vétérinaires ayant estimé son âge entre 5 et 7 ans, cela signifie qu’il a passé presque toute sa vie ainsi.

Après un tel traitement, Joseph, c’est le nom du chien, a été retrouvé au seuil de la mort. Le malheureux était dans un état de maigreur extrême, déshydraté et couvert de mouches. Sa peau était couverte d’infections et la malnutrition lui avait fait perdre quasiment toutes ses dents. Les photos prises à sa libération fendent le coeur.

« Le chien n’est pas un être humain »

Comment son propriétaire a-t-il pu lui faire subir un tel calvaire à l’insu de tous? Aux voisins, l’homme expliquait que la maigreur anormale de son compagnon était due à une maladie. Devant les policiers qui l’ont arrêté, il a évoqué… une perte de poids estivale. Avant de se justifier en ces termes : « le chien n’est pas un être humain ».

La pauvre bête a été prise en charge par les soigneurs de l’équivalent local de la SPA, qui assurent n’avoir jamais vu ça. « C’est le pire cas de maltraitance animale qu’on ait jamais vu », ont-ils témoigné. Joseph a heureusement montré une étonnante faculté de rémission. Signe de son état dégradé : les traitements vétérinaires pour le sauver ont pour l’heure coûté 1 200 dollars. Une fois remis sur pattes, il sera proposé à l’adoption.

Quant à son propriétaire, il a été inculpé de cruauté envers un animal. Il risque pour cela 6 mois de prison et une amende de 1000 dollars. C’est peu, jugent les nombreux internautes qui ont réagi à cette histoire dramatique. Plus de 11 000 personnes se sont d’ailleurs réunies autour d’une page Facebook : « Justice pour Joseph« .

Les internautes se mobilisent pour sauver un chien héros.

Créé par le 08 oct 2013 | Dans : Non classé

8 Octobre 2013, 12:18pm

|

Publié par StopAuxMassacresAnimaliers

Les internautes se mobilisent pour sauver un chien héros

Onyx est un véritable héros. Ce jeune chien, un Pitbull âgé de seulement 9 mois, a sauvé toute sa famille d’un incendie. Mais alors que ses maîtres et leurs deux enfants ont échappé aux flammes, et s’en sortis indemnes, le héros à 4 pattes a été gravement brûlé…

Touchés par cette histoire, des centaines d’internautes se sont alors mobilisés afin de récolter la somme nécessaire pour le soigner.

« lire la suite sur Wamiz »

Onyx est entre de bonnes mains à l'hôpital

Onyx est entre de bonnes mains à l’hôpital

Un appel aux dons a alors été lancé sur la page Facebook de l’hôpital pour animaux Nothwood, qui donne depuis régulièrement des nouvelles du chien.

Très vite, l’argent nécessaire a été récolté. Allemagne, Australie, Nouvelle-Zélande… des dons sont venus de partout dans le monde. Une longue période de rétablissement attend Onyx, mais touchés par l’histoire de ce chien héroïque, les médecins affirment mettre tout en oeuvre pour qu’il se remette le plus vite possible, et lui éviter trop de douleurs.

Les dernières nouvelles du chien sont plutôt bonnes. Il se sent chaque jour un peu mieux, et a réussi à se nourrir seul pour la première fois depuis l’accident. Malheureusement, l’équipe vétérinaire s’inquiète pour ses yeux. Ses cornées sont en effet gravement brûlées, et il est possible qu’il perde la vue malgré tous les efforts des médecins.

JOURNEE MONDIALE DES ANIMAUX

Créé par le 05 oct 2013 | Dans : Non classé

C’est aujourd’hui la Journée mondiale des animaux

4 Octobre 2013, 18:41pm

|Publié par StopAuxMassacresAnimaliers

C'est aujourd'hui la Journée mondiale des animaux

Nous sommes aujourd’hui le 4 octobre, une journée très importante pour tous les amoureux des bêtes à poils, à plumes ou à écailles, puisqu’il s’agit de la Journée mondiale des animaux (World Animal Day).

Célébrer les animaux, et les protéger

Cette date n’a pas été choisie par hasard. Il s’agit en effet de la Saint François-d’Assise. Religieux catholique italien, il fut le Fondateur de l’ordre des Franciscains et Saint Patron des animaux. Il considérait les animaux, quels qu’ils soient, comme des frères, en tant que créations vivantes de Dieu.

Si cette journée est l’occasion de célébrer le règne animal, de gâter un peu plus votre compagnon à 4 pattes que d’habitude, de lui montrer à quel point vous l’aimez, et combien il vous comble, elle est surtout importante pour les défenseurs et amoureux des animaux, qui militent quotidiennement en faveur des droits des animaux, et luttent contre les injustices et dangers qui pèsent sur eux.

Ne pas oublier les espèces menacées

Comme chaque année, les Nations Unies rappellent ainsi le dramatique sort réservé à de nombreusesespèces menacées de disparition, en raison de la destruction de leur habitat, mais aussi du braconnage.

L’éléphant, le tigre, le panda, le rhinocéros, l’orang-outan… si rien n’est fait pour les protéger, ces animaux pourraient avoir disparu dans quelques décennies, voire quelques années.

Les Portes Ouvertes de la SPA

Cette journée est également célébrée à sa façon par la SPA, qui organise ce week-end ses secondesPortes Ouvertes de l’année.

Des milliers d’animaux abandonnés en quête d’un foyer aimant, et tous les employés et bénévoles de l’association vous attendent nombreux dans les 56 refuges répartis aux 4 coins de la France.

Et vous, avez-vous fait quelque chose de spécial avec votre animal en cette Journée mondiale des animaux ?

Accros au crack , il arrete la drogue grâce à son chien

Créé par le 04 oct 2013 | Dans : Non classé

3 Octobre 2013, 17:32pm

|

Publié par StopAuxMassacresAnimaliers

Accro au crack, il arrête la drogue grâce à son chien

L’amour, d’un humain comme d’un animal, peut faire devéritables miracles. L’histoire de Gary et son chien Kolby n’en est qu’une nouvelle, et magnifique preuve.

Il arrête la drogue pour son chien

Il y a 13 ans, Gary a emménagé dans un hôtel de Vancouver au Canada, The Avalon, où résident des personnes ayant des difficultés financières, et bien souvent également des problèmes d’addiction.

Accro à la drogue, Gary avait l’habitude d’en consommer toute la longue journée dans sa chambre. Mais 2 ans plus tard, Kolby, un Berger Allemand croisé Golden Retriever est entré dans sa vie, pour le meilleur, etrien que pour le meilleur.

A chaque fois que Gary s’apprêtait à fumer, le chien se mettait à gratter à la porte pour qu’il l’emmène se promener. Ne supportant pas de voir son compagnon à 4 pattes souffrir, c’est ainsi que l’homme aujourd’hui âgé de 65 ans a arrêté de se droguer.

« Kolby est toute ma vie »

11 ans plus tard, Gary a décidé de raconter son histoire. C’est au Canada’s Metro News qu’il confie :« Kolby est presque toute ma vie. S’il n’avait pas été là, je me serai simplement assis dans ma chambre, pour regarder la télé toute la journée. Mais maintenant je sors. Je prends l’air. Et cela fait une énorme différence« .

Si Gary a rencontré Kolby, c’est grâce à la famille Konkin, qui possède cet hôtel abritant une association venant en aide aux résidents en difficultés. Le chien appartenait à Jenny, la fille des propriétaires de l’Avalon. Mais la jeune femme, étudiante, manquait de temps pour s’occuper de Kolby.

Gary a alors pris le relais. Au fil des semaines, des mois, puis des années, il s’est énormément attaché au chien. « Il l’emmenait au parc. Il l’a vraiment pris sous son aile, comme s’il était son propre enfant » raconte Jenny au Huffington Post.

« Les chiens offrent un amour inconditionnel« 

Ne supportant pas l’idée d’être un jour séparé de son compagnon à 4 pattes, Gary a demandé à Jenny de le lui confier, pour la vie. « Il lui apportait tellement de joie. J’étais heureuse de pouvoir lui offrir » confie la jeune femme.

Voilà maintenant 11 ans que Gary n’a plus touché à la drogue. « C’est important pour nous de faire comprendre aux gens qu’ils ne sont pas seuls. C’est ce que Gary a avec Golby. Les chiens offrent un amour inconditionnel. Et c’est ce que nous voulons faire, nous aussi » affirme Jenny aujourd’hui.

Une femme devorait par ses chiens qu’elle maltraitait

Créé par le 04 oct 2013 | Dans : Non classé

3 Octobre 2013, 17:35pm

|

Publié par StopAuxMassacresAnimaliers

Une femme dévorée par les chiens qu'elle maltraitait

Patricia Ritz, une Américaine âgée de 67 ans condamnée à plusieurs reprises pour cruauté envers des animaux, aurait été mangée par les 39 chiensqu’elle gardait chez elle, à Fordsville dans le Kentucky.

Ses chiens l’auraient mangée pour survivre

Ce sont ses voisins qui ont alerté la police, étonnés de ne pas l’avoir vue depuis plusieurs jours. Lorsque les policiers sont arrivés sur place, ils n’ont découvert que son crâne et des os.

La police a écarté la piste criminelle, et pense que la sexagénaire est morte de maladie. Affamés, ses chiens l’auraient mangée pour survivre

Comme le rapporte Global news, Patrica Ritz a eu des centaines de chiens dans sa vie, des chiens loups pour la plupart. Tous ont été saisis car elle les maltraitait.

Une femme dévorée par les chiens qu'elle maltraitait

La sexagénaire qui privait ses animaux de nourriture, d’eau, de soins et d’espace, a même été condamnée pour 5 cas de zoophilie.

Condamnée 5 fois en 4 ans

50 chiens lui ont ainsi été retirés en 1986, puis 184 autres en 1999. Parmi eux, 159 ont dû êtreeuthanasiés, car trop faibles et traumatisés pour espérer reprendre une vie normale. Mais Patricia Ritz a continué à recueillir des chiens chez elle. Entre 1999 et 2003, elle a été condamnée 5 fois…

Une femme dévorée par les chiens qu'elle maltraitait

« C’est un autre mode de vie, mais je ne vois pas ce que j’ai fait de mal » déclarait-elle en 1999 à l’AFP. Et d’affirmer être victime d’une véritable « chasse aux sorcières« .

27 des 39 chiens retrouvés chez elle il y a quelques jours, dont de nombreux chiots, ont été pris en charge dans une clinique vétérinaire. Les 12 autres ont été placés dans un refuge de l’Ohio, le Roby Animal Sanctuary and Cat Rescue. Traumatisées, les pauvres bêtes ne seront probablement pas proposées à l’adoption. C’est dans un sanctuaire que ces chiens finiront leurs jours…

Une femme dévorée par les chiens qu'elle maltraitait

Abandonné, le chien Urex attendait son maître à la gare d’Orthez

Créé par le 02 oct 2013 | Dans : Non classé

27 Septembre 2013, 10:30am

|

Publié par StopAuxMassacresAnimaliers

chien recueilli par BPSI et sauvé par Perrine Toubin maison de clochon

chien recueilli par BPSI et sauvé par Perrine Toubin maison de clochon

Voilà la belle histoire du jour. Perrine Chauveau-Toubin, présidente de l’association de la Maison de Clochon, dont nous présentions l’action auprès des animaux maltraités ou abandonnés le 13 mars dernier, vient de sauver Urex, avec l’aide de BPSI.

« Depuis plusieurs semaines ce chien restait à la gare d’Orthez. Son maître est monté dans un train et l’a laissé derrière lui. Urex venait alors tous les jours au pied du train en attendant son propriétaire qui malheureusement n’est jamais revenu » raconte Perrine. «J’ai immédiatement adoré ce chien au regard triste mais qui ne désespérait pas de voir son maître revenir. Face cette volonté extraordinaire, j’ai décidé de le sauver.»

Mais un problème de taille se présentait à la présidente, « Urex était méfiant des humains et il était impossible que je l’approche. Après plusieurs semaines infructueuses, j’ai demandé l’intervention de la police municipale.

La société BPSI en tant que professionnelle de la récupération d’animaux errants, a été mandatée, pour le capturer. Une cage spéciale, vu son gabarit, a été mise en place pendant deux semaines et Urex a été récupéré » souligne Perrine qui salue l’action de BPSI. Son gérant Joël San Augustin a même proposé d’être le parrain de ce chien pendant un an, touché par son comportement.

Seraing: le chien de Marianne vendu qu’elle etait hospitalisée, elle veut le récupérer

Créé par le 02 oct 2013 | Dans : Non classé

29 Septembre 2013, 12:07pm

|

Publié par StopAuxMassacresAnimaliers

Il ne reste que les jouets de Droopy à Marianne...

Il ne reste que les jouets de Droopy à Marianne…

Marianne Collard, 55 ans, a acheté « Droopy », un bichon maltais nain, après la mort de son mari. Son chien, c’était son seul remède contre la solitude. La Serésienne a été hospitalisée pendant 42 jours, et son toutou a finalement été adopté par une autre famille… qui ne souhaite pas lui rendre. Marianne est désespérée…

Aujourd’hui, Marianne parle de son chien au passé, car il est désormais dans une autre famille.

« Le 14 août, je suis allée rendre visite à une amie qui réside dans le quartier de la Médiacité. Droopy était en laisse et subitement, j’ai remarqué qu’il avait disparu. Me l’a-t-on volé ? S’est-il enfui ? Je ne sais pas. J’ai fait un malaise, et on m’a conduite à l’hôpital : j’y suis restée 42 jours. Pendant cette période, je n’ai cessé de demander après mon chien. » Entre-temps, une âme charitable a ramené « Droopy » à la SRPA de Liège.

Quand la sœur de Marianne les a contactés, « Droopy » n’était pourtant plus là…

« Mon chien avait été adopté par une famille avec des enfants. La SRPA m’a dit qu’ils ne veulent pas me le rendre : leurs enfants se sont attachés à mon chien !

Chien battu: l’animal a été euthanasié

Créé par le 02 oct 2013 | Dans : Non classé

1 Octobre 2013, 11:30am

|

Publié par StopAuxMassacresAnimaliers

Chien battu: l'animal a été euthanasié

SHERBROOKE – En dépit des efforts déployés par la SPA depuis plus d’une semaine, la chienne sharpeï, battue et jetée à la rivière par son maître le 22 septembre dernier à Sherbrooke, a dû subir l’euthanasie.

Au terme de plusieurs examens approfondis, les vétérinaires en sont venus à la conclusion que les multiples blessures qui lui avaient été infligées à la tête et aux pattes avaient malheureusement trop sévèrement hypothéqué sa qualité de vie future. Ils ont convenu, de façon unanime, que la compassion envers cet animal exigeait de mettre un terme à ses souffrances.

«La chienne a été traitée la nuit même pour les sévères lacérations qu’elle avait subies à la tête. Cependant, les radiographies dénotaient des problèmes extrêmement sévères aux quatre pattes; après investigation et consultation auprès d’un spécialiste en orthopédie, nous avons demandé l’aide du Merlin’s Hope Rescue, un centre ontarien spécialisé dans la réhabilitation des chiens sharpeï blessés, malades ou abandonnés», a indiqué Cathy Bergeron, porte-parole de la SPA de l’Estrie.

Mme Bergeron rappelle que l’organisme est là pour accueillir, à son refuge du boulevard Queen-Victoria, les animaux dont les gardiens ne veulent plus. «Ce chien aurait peut-être été adopté par une famille aimante s’il avait été amené à notre refuge au moment où son gardien voulait s’en départir», a-t-elle dit.

Quant au gardien de ce malheureux sharpeï, Louis-Charles Girard, il a formellement été accusé de cruauté envers les animaux, et ce, en vertu du Code criminel canadien.

1...34567...12

Peep de L'école Marcel... |
LO CAMIN |
Foyer Oasis |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Apevillarlurin
| Ime bordage fontaine
| aipem