Maltraitance- 40 chiens confisqués définitivement à leur propriétaire

Créé par le 30 jan 2014 | Dans : Non classé

Sur décision préfectorale, la Fondation 30 Millions d’Amis et la Société Protectrice des Animaux ont pris en charge une quarantaine de chiens en attendant le jugement de leur propriétaire. Tous vivaient dans leurs excréments dans un pavillon insalubre de la région parisienne.

Mise à jour (29/01/2014) : La cour d’appel de Paris (75) a confirmé le jugement rendu en première instance en 2011. Reconnu coupable de « mauvais traitements », le propriétaire s’est vu confisquer à titre définitif ses chiens. La justice a également prononcé une interdiction de détenir des animaux pour une durée de trois ans. La Fondation 30 Millions d’Amis, qui s’était constituée partie civile dans ce dossier, prend acte de cette décision.

C’est grâce à l’alerte donnée conjointement par la municipalité de Livry-Gargan (93) et la Direction Départementale des Services Vétérinaires (DDSV) de Seine-Saint-Denis – en raison des conditions sanitaires désastreuses dans lesquelles ils étaient détenus – que 37 croisés griffon-labrador ont été provisoirement confisqués.

 

 

Au milieu des ordures et des excréments

Ni vaccinés ni tatoués, les chiens vivaient dans un amoncellement d’ordures et d’excréments depuis au moins 5 ans. Non stérilisés, ils se sont reproduits entre eux pour atteindre le nombre vertigineux de 35. Un chiffre qui a augmenté depuis leur saisie du fait de deux nouvelles portées, et c’est aujourd’hui de 44 animaux dont il faut s’occuper ! Agés de quelques semaines à six ans environ, ils ont été transférés dans différents refuges de la région parisienne.

La Fondation 30 Millions d’Amis partie civile

C’est la troisième fois en 10 ans que les autorités retirent des animaux au propriétaire, un marginal quinquagénaire qui sera prochainement déféré devant le tribunal de Police de Bobigny (93) pour mauvais traitements. Un procès dans lequel la Fondation 30 Millions d’Amis s’est constituée partie civile. Si la justice se prononce pour une confiscation définitive au profit de la Fondation 30 Millions d’Amis et de la Société Protectrice des Animaux, les chiens seront proposés à l’adoption.

Quelques citations sur les animaux

Créé par le 29 jan 2014 | Dans : Non classé

Citation de GANDHI: On peut juger de la grandeur d’une nation par la façon dont les animaux  y sont traités.

 

Citation de Jean COCTEAU: Tu dis que tu aimes les fleurs et tu leur coupes la queue, tu dis que tu aimes les chiens et tu leur mets une laisse, tu dis que tu aimes les oiseaux e tu les mets en cage, tu dis que tu m’aimes alors moi j’ai peur.

 

Citation d’Alexis CARREL: Peut-être la civilisation moderne nous a t-elle apporté des formes de vie, d’éducation et d’alimentation qui tendent à donner aux hommes les qualités des animaux domestiques.

 

Citation de Georges Louis LECLERC:  Si les animaux n’existaient pas, ne serions nous pas encore plus incompréhensibles  à nous mêmes?

 

Citation de Georges ELIOT: Les animaux sont des amis tellement agréables- ils ne posent jamais de questions, ils ne font aucune critique.

 

Citation de Nicolas BOILEAU:De tous les animaux qui s’élèvent dans l’ air, qui marchent sur la Terre, ou nagent dans la mer, de Pais au Pérou, du Japon jusqu’à Rome, le plus sot animal, à mon avis, c’est l’homme.

 

Citation de David DOCHOVNY:L’homme n’est pas supérieur à l’animal car tout n’est que vanité.

 

Citation de Jean Batiste SAY: On dirait que le singe n’a été fait que pour humilier l’homme et lui rappeler qu’entre lui et les animaux, il n’y a que des nuances.

 

Citation de Ali MACGRAW:  La cruauté envers les animaux peut devenir violence envers l’homme.

 

Citation de MONTAIGNE:  Il se trouve plus de différence de tel homme à tel homme que de tel animal à tel homme.

 

Citation de Luther STANDING BEAR: Les animaux ont des droits – le droit d’être protégés par l’homme, le droit à la vie et à la multiplication de l’espèce, le droit à la liberté et le droit de n’avoir aucune dette envers l’homme.

 

Citation de Boris CYRULNIK:  Le jour ou l’on comprendra qu’une pensée sans langage existe chez les animaux, nous mourrons de honte de les avoir enfermés dans des zoos et de les avoir humiliés par nos rires.

 

Citation de Christian MORGENSEN: Si l’homme civilisé devait tuer lui-même les animaux qu’il mange, le nombre de végétariens augmenterait de façon astronomique.

 

 

EXPERIMENTATION- SUCCES DE LA PETITION « STP VIVISECTION »: ET MAINTENANT?

Créé par le 22 jan 2014 | Dans : Non classé

L’initiative citoyenne européenne « Stop vivisection », visant à mettre un terme à l’expérimentation animale en Europe, a franchi une première étape décisive. Mais le chemin est encore long avant que les millions d’animaux victimes de la science soient épargnés. Les explications de 30millionsdamis.fr.

EXPERIMENTATION- SUCCES DE LA PETITION Les instances européennes doivent à présent examiner la proposition des citoyens Photo : © jorisvo – Fotolia.com

 

Il fallait un million de signatures pour que la Commission européenne donne suite à la demande des citoyens de supprimer l’expérimentation animale. La pétition, close le 23 décembre 2013, aura finalement permis d’en totaliser 1 326 807 ! En France, la mobilisation a été de taille, grâce au relais des différentes associations de protection animale, dont la Fondation 30 Millions d’Amis. 91 058 participants – 55 500 étaient requis – ont permis de hisser l’Hexagone à la troisième place des pays européens en nombre de signatures, derrière l’Italie et l’Allemagne. « En Grande-Bretagne, la prise de conscience a été plus tardive », regrette André Ménache, directeur scientifique d’Antidote Europe et membre du comité scientifique de Stop Vivisection, tout en saluant « l’immense succès » remportée par cette initiative citoyenne.

Arguments scientifiques

Ce texte, qui réclame l’interdiction de « l’utilisation d’animaux considérés comme des modèles biologiques de l’homme à des fins scientifiques », est basé sur un constat d’une extrême simplicité : il existe des méthodes substitutives aux tests sur les animaux, pour l’instant écartées des protocoles de recherche. Plus de 12 millions d’animaux sont ainsi sacrifiés tous les ans dans les domaines de la recherche, de l’enseignement, de l’armement, de la pharmacologie et de la toxicologie, et ce malgré les progrès continuels de la science.

Pour Sonia Alfano, députée européenne et membre du parti politique « Italie des valeurs » (Italia dei Valori), « il ne s’agit plus seulement d’une question éthique ou philosophique réservée à ceux qui aiment les animaux. La science démontre que le modèle animal n’est pas un modèle valide pour l’être humain». « Nos arguments sont essentiellement scientifiques, poursuit André Ménache. C’est ce qui fait la force de cette pétition : plus d’un million de citoyens sont désormais informés des alternatives qui, si elles étaient utilisées, permettraient d’épargner des millions d’animaux. »

Quel processus ?

Si la mobilisation populaire ne fait aucun doute, cela ne signifie pas pour autant l’arrêt de l’expérimentation animale. Il faut d’abord que les Etats membres de l’Union européenne valident les signatures. Puis, dans un délai de trois mois, les défenseurs de la pétition seront invités à la Commission européenne pour qu’ils expliquent en détail leur proposition et une audition publique sera organisée au Parlement européen. La Commission peut ensuite décider d’adopter ou non une nouvelle législation. Le directeur scientifique d’Antidote Europe reste optimiste : « Même si la Commission rejette notre proposition, celle-ci aura permis de sensibiliser et informer de nombreux citoyens » se réjouit-il.

La Fondation 30 Millions d’Amis encourage depuis des années le développement de méthodes substitutives. Elle participe – de concert avec Pro-Anima et d’autres associations de défense animale – à l’élaboration et à l’affinement de VALITOX®, une nouvelle méthode alternative aux tests sur animaux.

UN CHIEN PERD UN OEIL-PLAINTE DE LA FONDATION

Créé par le 22 jan 2014 | Dans : Non classé

Grâce à l’intervention d’une voisine, un chien croisé gravement blessé par son maître a pu être sauvé près de Senlis (60). La Fondation 30 Millions d’Amis s’est constituée partie civile et a porté plainte pour actes de cruauté.

Un chien perd un oeil, plainte de la FondationC’est à Crépy-en-Valois, dans l’Oise, que Moustique a eu la chance d’être trouvé au début du mois de décembre par une dame du quartier. Devant l’état lamentable de l’animal, elle décide de prévenir les autorités, qui conduisent ce croisé de 13 ans chez un vétérinaire. Son rapport est éloquent (10/12/13) : l’animal est en « très mauvais état » et « en déficit pondéral ». Il pèse 13 kg, alors qu’il devrait en faire au moins 20. Et il est surtout très gravement blessé, présentant « de multiples plaies sur la face, le crâne et le cou ». Le praticien soupçonne l’emploi d’un objet contondant. Il ne parviendra pas à sauver l’œil droit, dont la cornée a été sectionnée.

Confié à une famille d’accueil

Les gendarmes de Crépy-en-Valois identifient, après enquête, le propriétaire de l’animal. Celui-ci aurait souhaité, selon ses propres déclarations « se débarrasser d’un animal encombrant et dangereux ». Blessant gravement son chien – avec un couteau ou une hache – il aurait ensuite attendu que celui-ci meure, enfermé dans un abri de jardin. Moustique, bien que très affaibli, aurait néanmoins réussi à s’échapper. L’animal a été recueilli par le refuge de Villevaudé, en Seine-et-Marne. Selon Martine Attali, responsable de cette structure de la Fondation Assistance aux Animaux, il pèse désormais 17 kg. « C’est un chien très câlin, dénué d’agressivité », a-t-elle expliqué.

La Fondation, qui s’est constituée partie civile dans cette affaire, a porté plainte pour actes de cruauté. L’affaire pourrait être jugée par le TGI de Senlis à une date qui n’a pas encore été fixée. Moustique, qui va être pris en charge par une famille d’accueil, sera proposé à l’adoption si la justice prononce sa confiscation définitive.

CHAT BRULE A L’ACIDE-DECEPTION LORS DU PROCES

Créé par le 22 jan 2014 | Dans : Non classé

A Brissac-Quincé (Maine-et-Loire), un homme a capturé un chat avant de l’asperger de déboucheur pour canalisations. La Fondation 30 Millions d’Amis, partie civile dans cette affaire, juge « bien faibles » les réquisitions du procureur à l’encontre de l’auteur présumé des faits. Verdict le 4 février 2014.

CHAT BRULE A L'ACIDE-DECEPTION LORS DU PROCES chat-justice-actu_01 Du sursis a été requis - Photo : INFINITY – Fotolia

 

L’affaire a été étudiée le 14 janvier dernier par le tribunal correctionnel d’Angers, en l’absence du restaurateur, jugé pour sévices graves commis envers un animal domestique. Quatre mois de prison avec sursis et une interdiction de détenir un animal durant trois à cinq ans ont été requis à l’encontre du prévenu par le procureur de la République. Des réquisitions « bien faibles » pour la Fondation 30 Millions d’Amis, au regard de la souffrance endurée par l’animal, alors que le Code pénal prévoit une peine plus lourde pour ce type de délit (jusqu’à deux ans de prison ferme et 30 000 euros d’amende, NDLR).

« Ce chat, je vais finir par l’attraper »

Piégé, retenu en captivité et torturé. C’est le calvaire subi à l’automne 2013 par un chat de Brissac-Quincé (49), surnommé Caramel en raison de son pelage roux. Il n’est pas loin de midi lorsque ce samedi 19 octobre, Jimmy, serveur dans une pizzeria locale, entend son patron visiblement excédé répéter avec obsession : « Le chat roux, je vais bien finir par l’attraper ». Pour arriver à ses fins, le restaurateur installe dans la cour à l’arrière de l’établissement une cage avec une trappe et un morceau de viande en guise d’appât. Le félin y restera prisonnier plusieurs jours sans que ne lui soit jamais servi ni eau ni nourriture. Pire, l’animal sera aspergé avec du déboucheur pour canalisations, ou soude caustique.

Atroces souffrances

Prévenus par les employés de l’établissement, les gendarmes de la commune interviennent. Le félin est aussitôt examiné par un vétérinaire. Le diagnostic est sans appel. « Le chat était irrécupérable. Il souffrait énormément. Il n’y avait rien à faire pour lui. Le vétérinaire a donc pris la décision de l’euthanasier » raconte Michel Bernardin, le président de la SPA autonome du Maine-et-Loire.

Selon le quotidien régional Le Courrier de l’ouest du 26/10/13, le restaurateur aurait reconnu les faits. « J’ai craqué, j’ai pété les plombs tellement j’en avais marre d’avoir des chats errants qui importunent ma clientèle » expliquait-il. Le verdict sera connu le 4 février prochain.

                    Article publié le : 16-01-14

STOP AUX EXPERIENCES SUR LES ANIMAUX

Créé par le 22 jan 2014 | Dans : Non classé

1525506_611497375566861_1337438961_n

SAUVETAGE

Créé par le 07 jan 2014 | Dans : Non classé

Sauvetage – Sauvés des immondices, une trentaine d’animaux à adopter

SAUVETAGE rss-small
blank

 

http://e30millionsamis.widget.criteo.com/pdf/
sendEvent
wi=7714209&pt1=0&pt2=1

 


 

La Fondation 30 Millions d’Amis et le refuge de l’Etang bleu sauvent des chiens et des chats détenus dans des conditions d’insalubrité extrême à Metz (Moselle).

metz-actu Les chats et chiens vivaient au milieu des immondices – Photo : DR

Un septuagénaire messin censé s’occuper des animaux de sa sœur et de son beau-frère pendant leur hospitalisation… a finalement reculé devant l’ampleur de la tâche et préféré faire appel à la Fondation 30 Millions d’Amis. La raison ? L’insalubrité dans laquelle étaient détenus les 25 chats et trois vieux chiens. Avec l’aide du refuge de l’Etang bleu (Meuse), la Fondation s’est chargée du sauvetage des animaux à la suite d’une décision de justice. Présente lors de l’opération, Martine Schmitt, la présidente du refuge, évoque « une décharge fermée » à propos des lieux. Elle ajoute : « Les propriétaires ne jetaient plus rien depuis au moins quatre décennies. C’était invraisemblable ». Les animaux vivaient au milieu de leurs excréments, certains chats enfermés dans des cages, d’autres dans des clapiers à lapin.

Des animaux à adopter

Les animaux ont été placés au refuge de l’Etang Bleu (55). Tous ont fait l’objet d’une visite chez le vétérinaire, la Fondation 30 Millions d’Amis ayant pris en charge la totalité des frais médicaux et la stérilisation des chats. « Au début, ils étaient un peu craintifs. Il faut dire qu’ils en ont bavé. Maintenant, ça va beaucoup mieux, ils ont juste besoin que l’on s’occupe d’eux », confie Martine Schmitt. Les chiens et les chats d’âges très variés sont aujourd’hui à adopter.

N’hésitez pas à contacter le refuge de l’Etang bleu : Avenue de l’Etang bleu, 55 840 Thierville-sur-Meuse ; 03 29 84 21 54 ou www.refuge-etang-bleu.com

                    Article publié le : 07-01-14

Il avait éxigé 80€ pour rendre un chien à sa propriétaire

Créé par le 01 déc 2013 | Dans : Non classé

7 Novembre 2013                                                                                                            ,                                                         Rédigé par StopAuxMassacresAnimaliers                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Publié dans                                                                                                                                #MALTRAITANCE

il avait exigé 80 euros pour rendre un chien à sa propriétaire

Quatre-vingts euros, c’est la somme que cette habitante de Horteneuve avait dû payer le 5 août dernier pour récupérer son chien qui avait mystérieusement disparu. Elle avait donné cette somme à son « ravisseur » qui lui avait fixé un rendez-vous devant l’école Pasteur pour lui restituer l’animal. Un vrai film de série B.

Finalement, l’homme, qui avait passé différents coups de fil pour mettre en place la transaction, a été identifié par les services de police. La propriétaire du chien « rapté » avait noté scrupuleusement les heures des appels car elle ne voulait pas que cette affaire tombe dans l’oubli. Ainsi, le titulaire de la ligne téléphonique a été identifié, ce dernier, âgé de 44 ans, a été placé en garde à vue, hier, puis remis en liberté.

Lors de son audition, le mis en cause a expliqué qu’il avait trouvé le chien dans la rue et de ce fait, avait contacté la propriétaire qui avait collé des affiches. Dans sa version, l’homme a également expliqué que la propriétaire du chien avait spontanément donné 80 euros étant tellement heureuse de retrouver l’animal. Mais dans les faits, la propriétaire du chien n’a pas la même vision des choses. Le parquet de Narbonne a le dossier entre les mains et appréciera les suites à donner à cette affaire.

Un chin herque sauve 4 enfants d’un incendie

Créé par le 16 nov 2013 | Dans : Non classé

2013                                                                                                            ,                                                         Rédigé par StopAuxMassacresAnimaliers                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Publié dans                                                                                                                                #ACTU CHIEN – CAUSE ANIMALE

Un chien héroïque sauve 4 enfants d’un incendie

Un incendie qui se déclenche en pleine nuit dans une maison ne laisse pas beaucoup d’espoirs de survie à ses habitants. Heureusement, dans le cadre de ce fait divers, un chien nommé Hector va sauver la vie de 4 enfants pris au piège d’un incendie.

Samedi dernier, à Niles dans le Michigan aux Etats unis, alors que la famille Shell dort à point fermé, leur chien Hector, un American Bulldog, se met à aboyer sans arrêt en pleine nuit.

Alertés par les aboiements incessants de leur chien, Meagan Shell et son mari sautent de leur lit en panique. Hector n’a pas pour habitude d’aboyer au beau milieu de la nuit et ceci les inquiète :

« Nous savions que quelque chose se passait. Quelque chose n’allait pas car il n’aboie jamais en plein milieu de la nuit ».

La maîtresse de Hector sort de la maison pour voir pourquoi son chien aboie et Hector la conduit immédiatement à la maison des voisins :

Soudain, arrivé au coin de la maison des voisins, nous avons vu de la fumée sortir de la porte.

Elle constate médusée que la maison de ses voisins est en flamme et appelle immédiatement les secours en composant le 911. Peu après, 4 enfants sortent de la maison en feu, alertés par les aboiements incessants du chien.

Hector, l’American Bulldog, vient de sauver la vie de 4 enfants pris dans l’incendie de leur maison.

Dès qu’il a vu les 4 enfants sortir de la maison, il a arrêté d’aboyer. Meagan Shell leur indique de saisir le collier de Hector afin qu’il les conduise en lieu sûr. Elle ordonne ensuite à son chien de rentrer à la maison et chose incroyable : les enfants s’accrochent au collier de Hector qui les emmène en lieu sûr dans la maison des Shell :

Je ne l’ai jamais vu réagir de cette manière. Il était en « mission », il n’a pas essayé de blesser qui que ce soit, il essayait d’aider.

UN ANIMAL N’EST PAS UN JOUET

Créé par le 15 nov 2013 | Dans : Non classé

UN ANIMAL N'EST PAS UN JOUET 1460074_583504568366142_1921249565_n

BIENTOT NOEL

Créé par le 15 nov 2013 | Dans : Non classé

BIENTOT NOEL 996659_583216458394953_701984783_n

STATUT JURIDIQUE

Créé par le 05 nov 2013 | Dans : Non classé

Evènement – 9 Français sur 10 pour un nouveau statut juridique de l’animal

STATUT JURIDIQUE rss-small
blank

http://e30millionsamis.widget.criteo.com/pdf/
sendEvent
wi=7714209&pt1=0&pt2=1

Selon un sondage de l’Ifop* pour la Fondation 30 Millions d’Amis, les Français seraient très largement favorables à une réforme du Code civil reconnaissant les animaux comme des êtres « vivants et sensibles ».

sondage-actu
Animaux : les Français pour une modification du Code civil, maintenant Photo : © Tijara – Fotolia.com

La récente prise de parole de 24 intellectuels, cosignataires d’un manifeste à l’appel de la Fondation, a placé la question du statut juridique de l’animal dans le Code civil au cœur du débat. L’enjeu est d’importance : dépoussiérer le code napoléonien, datant de 1804, afin qu’il n’assimile plus les animaux à des « biens meubles » mais reconnaisse enfin leur nature « d’êtres vivants et sensibles ». Et cette modification, 9 Français sur 10 l’appelle de leurs vœux d’après un sondage réalisé par l’Ifop pour la Fondation 30 Millions d’Amis. Un résultat sans appel, légitimant pleinement l’action conduite par la Fondation.

Une classe dirigeante trop timide

En outre, dans un contexte économique et social difficile, ils sont 85% à considérer « que cette question doit être traitée aujourd’hui, même s’il existe d’autres sujets importants à régler ». Quant à la classe dirigeante, elle est jugée trop timide. Pour 87 % des personnes interrogées, les politiques ne se préoccupent pas assez du statut juridique de l’animal et 7 Français sur 10 considèrent qu’il est important qu’un débat public sur le sujet ait lieu.

Reconnue d’utilité publique, la Fondation 30 Millions d’Amis poursuit donc son engagement pour porter les demandes des Français et faire avancer la cause animale. Elle travaille aux côtés d’experts du droit (théoriciens et praticiens) sur les contours exacts d’un projet de réforme afin de nourrir le nécessaire débat politique sur ce thème. L’une des pistes de réflexion consisterait à créer dans le Code civil, entre les « Personnes » et les « Biens », une catégorie propre pour les « Animaux ». Cette proposition a d’ores et déjà recueilli le soutien de plus de 300 000 signataires à travers une pétition, toujours active.

Signez la pétition pour un nouveau statut juridique de l’animal.

Le Paradis dans le ciel, l’enfer sur Terre

Créé par le 05 nov 2013 | Dans : Non classé

Le Paradis dans le ciel, l'enfer sur Terre 1393947_578954185487847_721482957_n

Un petit chien jeté du premier etage

Créé par le 31 oct 2013 | Dans : Non classé

31 Octobre 2013, 12:39pm

|

Publié par StopAuxMassacresAnimaliers

UN PETIT CHIEN JETÉ DU PREMIER ÉTAGE

Vesoul.- Un homme de 41 ans est convoqué en février devant le tribunal pour acte de cruauté envers un animal. Mardi soir, des témoins ont alerté la police : rue du Presbytère, un jeune chien de type caniche a été jeté d’une fenêtre du premier étage par un habitant. L’homme, qui venait de recueillir l’animal, n’aurait pas supporté qu’il fasse ses besoins chez lui. Interpellé en état d’ivresse, il a passé la nuit au commissariat.

Le chien, de son côté, ne bougeait plus quand il a été pris en charge : souffrant d’une fracture de la colonne vertébrale, il a été remis à un vétérinaire, qui doit tenter de l’opérer

La maltraitance envers les animaux augmente

Créé par le 31 oct 2013 | Dans : Non classé

29 Octobre 2013, 12:14pm

|

Publié par StopAuxMassacresAnimaliers

La maltraitance envers les animaux augmente

Les cantons romands se montrent moins assidus à poursuivre les personnes qui maltraitent leurs animaux que la moyenne nationale.

Le nombre des procédures pénales pour maltraitance envers des animaux continue d’augmenter. En 2012, 1404 cas ont été enregistrés, soit 158 de plus qu’en 2011. Les cantons romands se montrent moins assidus à poursuivre les personnes qui maltraitent leurs animaux que la moyenne nationale.

Cette hausse ne découle pas d’une augmentation des maltraitances mais du fait que les autorités sont plus résolues à poursuivre les coupables, a expliqué Christine Künzli de la fondation alémanique «Tier im Recht» jeudi devant les médias à Zurich. Il existe toutefois de grandes différences entre les cantons.

Genève arrive en queue de peloton avec 0,06 dénonciation pour 10’000 habitants (3 procédures pénales) en 2012, selon un rapport de la fondation pour l’animal dans le droit. La moyenne nationale est de 1,85.

Procureur spécial à St-Gall

Aucun des cantons romands ne dépasse cette moyenne. Le Valais compte 0,28 dénonciation pour 10’000 habitants (9 procédures), Fribourg 0,89 (26), Vaud 1,21 (89), Jura 1,41 (10) et Neuchâtel 1,6 (28).

Le champion suisse de la poursuite de maltraitance est le canton de St-Gall avec 248 poursuites, soit 5,09 pour 10’000 habitants. Un procureur spécialisé s’occupe de ces cas à plein temps. Appenzell Rhodes-Intérieures présente la même proportion avec 8 procédures lancées.

Dans plus d’un cas sur deux, des chiens sont les victimes des mauvais traitements. Suivent les animaux domestiques, les animaux sauvages et les chats.

La métamorphose du chien trouvé dans les bois

Créé par le 31 oct 2013 | Dans : Non classé

Octobre 2013, 18:21pm                                                                                    |

Publié par StopAuxMassacresAnimaliers

La métamorphose du chien abandonné dans les bois

Quoi de mieux pour un chien errant que de croiser la route d’une gentille vétérinaire! C’est ce qui est arrivé à Shrek, qui s’est métamorphosé de poilue -et hirsute- créature, en joli bichon maltais, après avoir été trouvé par la vétérinaire Brenda Gough.

Elle et son mari sont tombés sur un chien visiblement errant, mal en point et seul, alors qu’ils circulaient dans les environs de Brantford, en Ontario. Le chien avait tellement de fourrure qu’il en avait de la difficulté à marcher!

Mme Gough a transporté l’animal à la clinique vétérinaire Park Road, où elle exerce sa profession. La bête était anémique et manquait de protéines. «Nous avons aussi dû soigner une blessure à son oeil», a dit Brenda Gough au Mirror.

Et là, dans un moment digne d’un véritable make-over, la vétérinaire et ses assistants ont rasé la fourrure du chien, lui faisant perdre trois livres d’un coup, et révélant sa véritable identité: un adorable bichon maltais, âgé d’environ six ans.

Les Gough ont adopté Shrek dans leur foyer. L’animal y a appris ce qu’était une vraie vie de chien, du moins au Canada: dormir sur un sofa, chaud et sec, et être adulé des enfants de la famille.

Cette histoire qui finit bien a fait le tour du monde. Mme Gough dit avoir notamment reçu des messages du Québec, et de New York.

La métamorphose du chien abandonné dans les bois

Il abat le chien de son voisin à Oupeye: « Le diable m’est monté dans la panse! »

Créé par le 27 oct 2013 | Dans : Non classé

24 Octobre 2013, 13:45pm

|

Publié par StopAuxMassacresAnimaliers

Il abat le chien de son voisin à Oupeye: "Le diable m'est monté dans la panse"

Un conflit entre Joseph et Daniel, deux agriculteurs voisins a tourné au vinaigre le 15 octobre dernier à Oupeye en province de Liège. Joseph, l’un d’eux, a abattu le chien sous la garde de Daniel d’une balle dans la tête. Selon ses dires, le berger malinois en était à sa cinquième attaque contre ses moutons dont un aurait dû être euthanasié et cinq autres auraient dû être recousus.

« Le diable m’est monté dans la panse, pour le dire platement. J’ai pris mon fusil et j’ai abattu le berger malinois », a-t-il déclaré à nos confrères de SudPresse qui rapportent l’information. « J’étais à bout. C’était la cinquième fois qu’il venait croquer mes moutons. Ce chien était devenu un loup. Il était irrécupérable », a-t-il ajouté.

 

« Il traînait le chien mort par la patte »

Une façon de faire jugée excessive par Daniel qui a immédiatement appelé la police.

« Joseph est arrivé comme un cow-boy. Il avait son fusil dans une main et de l’autre, il traînait le chien mort par la patte. Il a déposé la dépouille ensanglantée comme un trophée de guerre dans la pelouse de la maison, devant les yeux ébahis de mon épouse et de notre fils de 13 ns. Ils sont toujours choqués par la cruauté de la scène. Joseph s’est comporté comme un sauvage (…) son comportement a été excessif et j’ai immédiatement appelé la police. Il n’a même pas de permis pour détenir une arme à feu », se souvient-il auprès de SudPresse.

 

Le malinois de 15 mois était à un ami

Le jeune malinois de 15 mois était à un ami du fils aîné de Daniel. Celui-ci en avait la garde. Quand le propriétaire du chien a appris ce qu’il s’était passé, il serait entré dans une colère noire et se serait présenté chez Joseph.

« Il est venu chez moi et m’a traité d’assassin« , a affirmé ce dernier.

Un procès-verbal va être envoyé au parquet de Liège et le magistrat en charge de la maltraitance et de la cruauté envers les animaux sera saisi.

14 mois de prison pour avoir torturé son chien

Créé par le 27 oct 2013 | Dans : Non classé

26 Octobre 2013, 17:28pm

|

Publié par StopAuxMassacresAnimaliers

14 MOIS DE PRISON POUR AVOIR TORTURÉ SON CHIEN

Kristopher Barwell, un canadien de 21 ans, a été condamné jeudi à Edmonton pour avoir torturé son propre chien. Il a écopé de 14 mois de prison et interdit pendant 15 ans de posséder un animal domestique.

 

Devant le tribunal, le jeune homme a avoué avoir torturé son chien de compagnie, le petit Zeus. A l’époque des faits, il n’était encore qu’un chiot, la pauvre bête avait seulement quatre mois.

Les faits reprochés à Kristopher Barwell sont particulièrement cruels. En août 2012, le petit Zeus avait été récupéré par la SPA avec les lèvres fendues, les dents arrachées et les pattes fracturées. La pauvre bête qui ne pesait pas 10 kg avait également des blessures profondes à la tête et aux oreilles ainsi que des marques de brûlure au cou.

Aux dires des vétérinaires qui l’ont soigné, Zeus a aussi souvent été victime de coups de laisse. La voisine de Kristopher Barwell s’était émue de ces mauvais traitements, mais c’est la mère du prévenu qui s’est résolu à transporter Zeus dans un abri pour animaux. Son fils l’avait laissé pour mort ou presque dans l’entrée du domicile familial.

Lors de l’audience, le juge a confié vouloir donner une sanction exemplaire pour cet acte. Son maître condamné, Zeus peut désormais aspirer à une nouvelle vie. Car il a heureusement survécu à toutes ses blessures.

24 intellectuels pour un changement du statut juridique de l’animal

Créé par le 27 oct 2013 | Dans : Non classé

27 Octobre 2013, 13:42pm

|

Publié par StopAuxMassacresAnimaliers

24 intellectuels pour un changement du statut juridique de l’animal

Des penseurs, écrivains, philosophes, scientifiques et historiens cosignent, sous l’égide de la Fondation 30 Millions d’Amis, un manifeste réclamant que les animaux soient enfin reconnus comme des êtres « vivants et sensibles » dans le Code civil.

Le Code civil considère encore les animaux comme des « biens meubles », au même titre qu’une armoire ou une chaise. « Cela paraît insensé et pourtant il s’agit bien d’une anomalie de notre droit. Ce que n’a jamais cessé de dénoncer la Fondation 30 Millions d’Amis qui se bat pour que les animaux soient enfin considérés comme des êtres vivants et sensibles » précise Reha Hutin, présidente de la Fondation.

Un archaïsme hérité du début du XIXe siècle

La science a prouvé l’aptitude des animaux à ressentir de la peine, du plaisir ou de la douleur. Le Code pénal et le Code rural, tout comme de nombreuses législations européennes, prennent en compte cette dimension. Il est donc incompréhensible que le Code civil continue de les considérer comme des « choses ». Au moment de sa rédaction, en 1804, le Code civil était le reflet d’une société rurale, les animaux étaient vus comme une force agricole, comme des biens. Ce régime juridique est resté figé. Mais cela n’a plus lieu d’être.

Défendant la cause animale depuis plus de 30 ans, c’est naturellement que la Fondation 30 Millions d’Amis a choisi de soutenir la démarche de 24 intellectuels qui demandent, dans un manifeste rendu public le 24 octobre 2013, que les animaux soient reconnus comme des « êtres vivants et sensibles » dans le Code civil.

La cause animale : un enjeu sociétal majeur

L’ensemble des signataires parmi lesquels figurent les philosophes Elisabeth de Fontenay, Michel Onfray, Edgar Morin et Florence Burgat, mais aussi l’éthologue et neuropsychiatre Boris Cyrulnik ou l’astrophysicien et président de Humanité et Biodiversité, Hubert Reeves rappellent que si « les animaux ne sont pas des êtres humains, ce n’est pourtant pas la proclamation d’une dignité métaphysique, mais certains attributs – capacité à ressentir le plaisir et la douleur notamment – que les humains partagent avec au moins tous les vertébrés, qui enracinent les droits les plus fondamentaux ».

Leur mobilisation sur un combat essentiel défendu de longue date par la Fondation illustre à quel point la cause animale est aujourd’hui un enjeu sociétal majeur. Cela va permettre de placer cette question au centre du débat public et de mobiliser nos élus afin que soit prise en compte la sensibilité des Français envers tous les animaux.

L’expertise de la Fondation 30 Millions d’Amis au service du débat politique

Aux côtés d’experts du droit (théoriciens et praticiens), la Fondation travaille sur les contours exacts d’un projet de réforme afin de contribuer aux initiatives politique entreprises sur ce sujet. L’une des pistes de réflexion consisterait à créer dans le Code civil, entre les « Personnes » et les « Biens », une catégorie propre pour les « Animaux ». Cette proposition a déjà recueilli le soutien de 250 000 Français, signataires d’une pétition lancée par la Fondation en 2012 et toujours active.

Chat en danger

Créé par le 25 oct 2013 | Dans : Non classé

Chat en danger 1384059_520207251403609_168090278_n

123456...12

Peep de L'école Marcel... |
LO CAMIN |
Foyer Oasis |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Apevillarlurin
| Ime bordage fontaine
| aipem