mars 2014

Archive mensuelle

Plusieurs chiens retrouver mort chez une quinquagenaire

Créé par le 31 mar 2014 | Dans : Non classé

Les pompiers ont découvert plusieurs chiens morts, certains conservés dans un congélateur, samedi, dans la maison d’une femme de 52 ans, à Bessan, près d’Agde (Hérault). Les secours ont également retrouvé plusieurs dizaines de canidés encore en vie, mais en mauvais état de santé.
Les chiens morts ont été retrouvés dans et autour de la maison.                                         <btn_noimpr>

MON ACTIVITÉ

Vos amis peuvent maintenant voir cette activité     Supprimer X

                                                            

                                        

                 Ceux vivants ont été confiés à la SPA et pris en charge par les services vétérinaires. «La dame a, de son côté, été internée dans un établissement psychiatrique de Béziers», a indiqué le procureur-adjoint de Béziers, Henri Bec. Elle n’aurait pas été en mesure d’enterrer convenablement les animaux décédés.
Les voisins de cette dame de 52 ans avaient alerté les pompiers en raison d’une odeur pestilentielle. A leur arrivée, la dame n’a pas souhaité leur ouvrir et il a fallu l’intervention du premier adjoint de la commune pour qu’elle obtempère.
Le parquet de Béziers a confié l’enquête à la gendarmerie de Pézenas.

4 lions abattus au zoo de Copenhague

Créé par le 31 mar 2014 | Dans : Non classé

Le zoo de Copenhague, déjà mis en cause dans l’exécution publique d’un  girafon, a procédé à l’abattage de quatre lions, parmi lesquels deux  bébés. La Fondation 30 Millions d’Amis s’insurge contre ces pratiques  révoltantes mais malheureusement légales.

C’est à nouveau l’incompréhension qui règne au Danemark, mais également dans le monde entier, face aux révélations du journal britannique The Guardian (25/3/14) : le zoo de Copenhague – tristement célèbre pour avoir organisé, il y a quelques semaines à peine, l’exécution publique de Marius le girafon – vient à nouveau de procéder à « l’euthanasie » de quatre lions. Deux bébés de 10 mois et deux adultes dont l’âge n’a pas été communiqué, ont été tués lundi 24 mars 2014. Les quatre félins étaient issus de la même famille.

4 lions abattus au zoo de Copenhague lions-actu-619 Les quatre lions appartenaient à la même famille Photo d’illustration : © Hassan Akkas – Fotolia.com

 

Bébés animaux, principale attraction des zoos

Le zoo danois a justifié ce nouvel abattage arguant que les fauves « n’étaient pas assez vieux pour se débrouiller seuls », et qu’un nouveau lion devant bientôt arriver dans l’établissement, ces bébés « auraient été tués par le nouveau mâle dès qu’il en aurait eu la possibilité ». On peut se demander pourquoi on a fait naître ces animaux dont finalement on ne veut pas : « La présence des petits fait vendre davantage de billets d’entrée, explique Franck Schrafstetter, président de Code Animal, un organisme qui milite contre la captivité des animaux. Si le public vient au zoo, c’est justement pour voir des bébés… Les zoos vont donc procéder à leur abattage une fois qu’ils auront suffisamment grandi ». Un constat partagé par la Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis : « On élimine une fois de plus les animaux qui ne rapportent plus d’argent, après les avoir exploités » avait dénoncé Reha Hutin à l’annonce de la mort de Marius.

Consanguinité et surpopulation

En février 2014, une enquête menée par la BBC révélait qu’entre 3 000 et 5 000 animaux sont tués chaque année dans les zoos européens. Ce chiffre – confirmé par l’Association européenne des zoos et aquariums (EAZA), qui gère les populations d’animaux dans ces structures – concerne aussi bien les girafes, les grands fauves, les hippopotames et les zèbres. Simon Tonge, président de l’EAZA, explique par ailleurs que « les animaux sont généralement exécutés pour éviter les conséquences débilitantes de la consanguinité en captivité ». A ce risque, s’ajoutent les difficultés liées à la surpopulation. Pourtant, nombreux sont les zoos qui, en France comme aux Etats-Unis, ont recours à d’autres méthodes beaucoup moins brutales pour réguler les populations dans leur établissement : la stérilisation des animaux ou l’emploi de méthodes contraceptives.

Si le cas du zoo de Copenhague, où 20 à 30 animaux sont abattus chaque année, n’est pas un cas isolé – les chiffres de l’EAZA le prouvent – peu de structures communiquent aujourd’hui sur la nature et le nombre des « euthanasies » qu’elles pratiquent : « Paradoxalement, c’est un mal pour un bien, explique Franck Schrafstetter. Contrairement à ce que pense le public, certains zoos ne protègent pas les animaux, et ces affaires permettent de lever le voile sur ces pratiques, certes légales, mais choquantes. »

UN ANIMAL N’ABANDONNE JAMAIS

Créé par le 27 mar 2014 | Dans : Non classé

1560423_596855303738803_426376412_n

 

(Source: Stop au Massacres Animaliers)

Communiquer

Créé par le 23 mar 2014 | Dans : Non classé

Pour information, la majorité des articles publiés sur ce blog, sont des copies d’articles que vous pouvez retrouver sur le site « Stop au massacre animalier »

Vous pouvez retrouver les mêmes articles que sur le blog mais aussi d’autres articles que je n’ai pas publier.

Comment sauver son chien

Créé par le 13 mar 2014 | Dans : Non classé

1901249_10152292043535120_885368017_n

Ce que les animaux repondent à François Hollande

Créé par le 02 mar 2014 | Dans : Non classé

Ce que les animaux répondent à François Hollande

Nous le savions déjà, notre président est autiste, il n’entend pas, il ne voit pas, il ne comprend pas ce que nous lui demandons or,  c’est pourtant simple : nous voulons que nos animaux soient considérés comme des êtres vivants sensibles et non comme des biens meubles, ce qui permettrait de rendre la loi plus punitive  alors que dans l’état actuel des choses, les peines encourues sont la plupart du temps, avec sursis et sans commune mesure avec le délit.
Très en colère, un grand nombre d’adoptants d’animaux domestiques ont créé une plate-forme de microblocage appelée « tumblr »  sur laquelle ils ont publié de nombreuses photos de leur animal avec,  en slogan, la phrase « JE NE SUIS PAS UN MEUBLE »
Plus on est nombreux de fous  et plus on rit dit-on mais quand on est en colère, plus on est nombreux et plus le message a des chances de porter ses fruits. Alors,  que ceux et celles qui ne l’ont pas encore fait nous concoctent  un petit montage  dont ils auront le secret, l’essentiel étant que F.H. se souvienne que c’est notre voix qui l’a porté  au pouvoir et que nous voudrions bien ne pas le regretter car sinon, la prochaine fois ……

Un homme sauve une chienne mourante sur l’autoroute

Créé par le 02 mar 2014 | Dans : Non classé

un homme sauve une chienne mourante sur une autoroute

Ce jour là, Rickey Young se rend à son travail et alors qu’il est sur une autoroute, il entend un message à la radio prévenant les automobilistes qu’un chien se trouve sur la voie réservée aux transports en commun, apparemment blessé.
Il décide alors d’aller à son secours. Il laisse son pick-up, grimpe sur le parapet au niveau du chien et s’approche de lui tout doucement mais même blessé, l’animal apeuré fuit un peu plus loin.
Il retourne alors à son véhicule pour y prendre son sandwich et revient  vers la bête. Heureusement, elle a faim et donc elle se laisse approcher et commence à manger un peu puis, se laisse attraper.
Conduite à la SPCA de Houston où elle est soignée pour fractures et hémorragie interne  Rickey raconte qu’arrivé à la clinique, il avait lu dans son regard, le bonheur d’être  arrivé dans un endroit sécurisé

Un élevage définitivement fermé

Créé par le 02 mar 2014 | Dans : Non classé

La Fondation 30 Millions d’Amis s’est constituée partie civile dans un dossier d’élevage canin illégal en Bretagne. L’éleveuse est convoquée par le TGI de Saint-Brieuc (22) le 22 mai 2014.

Un élevage définitivement fermé chiens-bretagne-actuLes services de la DDPP* des Côtes d’Armor ont procédé à la prise en charge, à titre définitif, de neufs chiens dans un élevage situé à Plouaret, dans les Côtes d’Armor (11/2/14) en présence d’Arnauld Lhomme, enquêteur de la Fondation 30 Millions d’Amis, des gendarmes de la commune et du personnel du refuge Assistance aux Animaux de Villevaudé (Seine-et-Marne) où les animaux ont été acheminés. La fermeture de cette structure a été ordonnée par décision administrative.

Les chiens vivaient en sous-sol

Depuis 2011, l’éleveuse sous surveillance des autorités, qui lui avaient adressé plusieurs mises en demeure. Concernant différentes irrégularités, parmi lesquelles « défaut d’installation classée » et « absence de mise en conformité des installations ». L’élevage n’avait jamais été déclaré en préfecture, comme le prévoit pourtant l’article L214-6 du code rural.

La majorité des chiens – des yorkshires et des spitz – vivaient dans le sous-sol d’un pavillon. Si certains avaient bien été identifiés, aucun n’était vacciné. Selon les constations effectuées sur place, ils étaient nourris de morceaux de pain et les gamelles étaient couvertes de moisissures. Les box étaient souillés de déjections.

Animaux à l’adoption

L’éleveuse, une quinquagénaire sans emploi, est convoquée au tribunal de grande instance de Saint-Brieuc (22) le 22 mai prochain. Mise en cause pour huit infractions, elle risque notamment une interdiction d’exercer une activité en lien avec les animaux. Elle a par ailleurs accepté de signer un acte d’abandon au profit de la Fondation Assistance aux Animaux. Les animaux pourront donc être proposés à l’adoption après un bilan vétérinaire complet. Pour plus de renseignements, contacter le refuge de Villevaudé (77) au 01 60 26 20 48.

Prison avec sursis pour les tortionnaires de Gary

Créé par le 02 mar 2014 | Dans : Non classé

C’est un déchaînement de violence sans nom dont a été victime un jeune boxer à Montauban (82). Attaché à une voiture et traîné sur près d’un kilomètre, il s’en est miraculeusement sorti. La Fondation 30 Millions d’Amis a décidé de prendre à sa charge les soins qui lui seront nécessaires.

Un chien traîné sur des dizaines de mètres survitMise à jour (25/02/2014) : Deux des trois jeunes occupants du véhicule mis en cause par l’enquête ont écopé chacun d’une peine de 4 mois de prison avec sursis. Le procureur de Montauban (82) avait pourtant requis, au regard de la gravité des faits, une peine de 6 mois de prison ferme à l’encontre du conducteur du véhicule. A la satisfaction des parties civiles, parmi lesquelles la Fondation 30 Millions d’Amis, une interdiction de détenir un animal à vie a été prononcée. Aucun des prévenus ne s’est rendu à l’audience.

C’est un véritable enfer qu’a vécu Gary, un boxer âgé de six mois, durant quelques minutes qui ont dû lui paraître interminables. Attaché derrière un véhicule avec trois personnes à bord, ce chien a été traîné sur plus d’un kilomètre, à Montauban (82). C’est à l’occasion d’un arrêt du bolide à une station-service que les sapeurs-pompiers pourront enfin délivrer l’animal et le conduire immédiatement chez un vétérinaire des environs (23/5/12).

Os des pattes visibles

Déchiqueté par le bitume, les genoux détruits, Gary est dans un état critique. Sept mètres de fil ont été nécessaires pour recoudre les très nombreuses plaies qui recouvrent son corps meurtri. « Les deux genoux ont été opérés, précise Marlène Robert, présidente de la SPA de Montauban. Mais on ne sait pas s’il pourra remarcher un jour ». Les pattes sont aussi très abîmées – les os sont visibles – et l’une des épaules a été particulièrement touchée.

«Il a été très courageux. Marlène Robert – Pdte refuge de Montauban (82)

 

Malgré ses souffrances, « il a été très courageux, témoigne Marlène Robert. Il ne se plaignait jamais, et léchait mon visage lorsque je changeais ses pansements ». L’animal est maintenu dans un box individuel, au calme. « Il n’avait pas l’air de se rendre compte de ce qu’il lui arrivait », poursuit la présidente du refuge.

Fondation partie civile

Une plainte pour « actes de cruauté » a été déposée auprès du commissariat de Montauban contre les auteurs présumés, désormais identifiés. Il s’agirait de trois jeunes de la région, dont l’un seulement âgé de 19 ans. L’enquête est en cours. Les faits de cette nature sont passibles, selon l’article du code pénal, d’une peine de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende.

La Fondation 30 Millions d’Amis, qui s’est constituée partie civile dans cette terrible affaire, souhaite que la justice sanctionne cet acte odieux commis envers un animal sans défense. Elle a également pris en charge les frais liés à l’opération de Gary, soit un montant de 700 euros. Les frais d’hospitalisation ont été gracieusement offerts par le praticien, un geste d’une grande générosité salué par la Fondation. Aujourd’hui, Gary s’est complètement remis de ses blessures, et il a été adopté.

Peep de L'école Marcel... |
LO CAMIN |
Foyer Oasis |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Apevillarlurin
| Ime bordage fontaine
| aipem