janvier 2014

Archive mensuelle

Maltraitance- 40 chiens confisqués définitivement à leur propriétaire

Créé par le 30 jan 2014 | Dans : Non classé

Sur décision préfectorale, la Fondation 30 Millions d’Amis et la Société Protectrice des Animaux ont pris en charge une quarantaine de chiens en attendant le jugement de leur propriétaire. Tous vivaient dans leurs excréments dans un pavillon insalubre de la région parisienne.

Mise à jour (29/01/2014) : La cour d’appel de Paris (75) a confirmé le jugement rendu en première instance en 2011. Reconnu coupable de « mauvais traitements », le propriétaire s’est vu confisquer à titre définitif ses chiens. La justice a également prononcé une interdiction de détenir des animaux pour une durée de trois ans. La Fondation 30 Millions d’Amis, qui s’était constituée partie civile dans ce dossier, prend acte de cette décision.

C’est grâce à l’alerte donnée conjointement par la municipalité de Livry-Gargan (93) et la Direction Départementale des Services Vétérinaires (DDSV) de Seine-Saint-Denis – en raison des conditions sanitaires désastreuses dans lesquelles ils étaient détenus – que 37 croisés griffon-labrador ont été provisoirement confisqués.

 

 

Au milieu des ordures et des excréments

Ni vaccinés ni tatoués, les chiens vivaient dans un amoncellement d’ordures et d’excréments depuis au moins 5 ans. Non stérilisés, ils se sont reproduits entre eux pour atteindre le nombre vertigineux de 35. Un chiffre qui a augmenté depuis leur saisie du fait de deux nouvelles portées, et c’est aujourd’hui de 44 animaux dont il faut s’occuper ! Agés de quelques semaines à six ans environ, ils ont été transférés dans différents refuges de la région parisienne.

La Fondation 30 Millions d’Amis partie civile

C’est la troisième fois en 10 ans que les autorités retirent des animaux au propriétaire, un marginal quinquagénaire qui sera prochainement déféré devant le tribunal de Police de Bobigny (93) pour mauvais traitements. Un procès dans lequel la Fondation 30 Millions d’Amis s’est constituée partie civile. Si la justice se prononce pour une confiscation définitive au profit de la Fondation 30 Millions d’Amis et de la Société Protectrice des Animaux, les chiens seront proposés à l’adoption.

Quelques citations sur les animaux

Créé par le 29 jan 2014 | Dans : Non classé

Citation de GANDHI: On peut juger de la grandeur d’une nation par la façon dont les animaux  y sont traités.

 

Citation de Jean COCTEAU: Tu dis que tu aimes les fleurs et tu leur coupes la queue, tu dis que tu aimes les chiens et tu leur mets une laisse, tu dis que tu aimes les oiseaux e tu les mets en cage, tu dis que tu m’aimes alors moi j’ai peur.

 

Citation d’Alexis CARREL: Peut-être la civilisation moderne nous a t-elle apporté des formes de vie, d’éducation et d’alimentation qui tendent à donner aux hommes les qualités des animaux domestiques.

 

Citation de Georges Louis LECLERC:  Si les animaux n’existaient pas, ne serions nous pas encore plus incompréhensibles  à nous mêmes?

 

Citation de Georges ELIOT: Les animaux sont des amis tellement agréables- ils ne posent jamais de questions, ils ne font aucune critique.

 

Citation de Nicolas BOILEAU:De tous les animaux qui s’élèvent dans l’ air, qui marchent sur la Terre, ou nagent dans la mer, de Pais au Pérou, du Japon jusqu’à Rome, le plus sot animal, à mon avis, c’est l’homme.

 

Citation de David DOCHOVNY:L’homme n’est pas supérieur à l’animal car tout n’est que vanité.

 

Citation de Jean Batiste SAY: On dirait que le singe n’a été fait que pour humilier l’homme et lui rappeler qu’entre lui et les animaux, il n’y a que des nuances.

 

Citation de Ali MACGRAW:  La cruauté envers les animaux peut devenir violence envers l’homme.

 

Citation de MONTAIGNE:  Il se trouve plus de différence de tel homme à tel homme que de tel animal à tel homme.

 

Citation de Luther STANDING BEAR: Les animaux ont des droits – le droit d’être protégés par l’homme, le droit à la vie et à la multiplication de l’espèce, le droit à la liberté et le droit de n’avoir aucune dette envers l’homme.

 

Citation de Boris CYRULNIK:  Le jour ou l’on comprendra qu’une pensée sans langage existe chez les animaux, nous mourrons de honte de les avoir enfermés dans des zoos et de les avoir humiliés par nos rires.

 

Citation de Christian MORGENSEN: Si l’homme civilisé devait tuer lui-même les animaux qu’il mange, le nombre de végétariens augmenterait de façon astronomique.

 

 

EXPERIMENTATION- SUCCES DE LA PETITION « STP VIVISECTION »: ET MAINTENANT?

Créé par le 22 jan 2014 | Dans : Non classé

L’initiative citoyenne européenne « Stop vivisection », visant à mettre un terme à l’expérimentation animale en Europe, a franchi une première étape décisive. Mais le chemin est encore long avant que les millions d’animaux victimes de la science soient épargnés. Les explications de 30millionsdamis.fr.

EXPERIMENTATION- SUCCES DE LA PETITION Les instances européennes doivent à présent examiner la proposition des citoyens Photo : © jorisvo – Fotolia.com

 

Il fallait un million de signatures pour que la Commission européenne donne suite à la demande des citoyens de supprimer l’expérimentation animale. La pétition, close le 23 décembre 2013, aura finalement permis d’en totaliser 1 326 807 ! En France, la mobilisation a été de taille, grâce au relais des différentes associations de protection animale, dont la Fondation 30 Millions d’Amis. 91 058 participants – 55 500 étaient requis – ont permis de hisser l’Hexagone à la troisième place des pays européens en nombre de signatures, derrière l’Italie et l’Allemagne. « En Grande-Bretagne, la prise de conscience a été plus tardive », regrette André Ménache, directeur scientifique d’Antidote Europe et membre du comité scientifique de Stop Vivisection, tout en saluant « l’immense succès » remportée par cette initiative citoyenne.

Arguments scientifiques

Ce texte, qui réclame l’interdiction de « l’utilisation d’animaux considérés comme des modèles biologiques de l’homme à des fins scientifiques », est basé sur un constat d’une extrême simplicité : il existe des méthodes substitutives aux tests sur les animaux, pour l’instant écartées des protocoles de recherche. Plus de 12 millions d’animaux sont ainsi sacrifiés tous les ans dans les domaines de la recherche, de l’enseignement, de l’armement, de la pharmacologie et de la toxicologie, et ce malgré les progrès continuels de la science.

Pour Sonia Alfano, députée européenne et membre du parti politique « Italie des valeurs » (Italia dei Valori), « il ne s’agit plus seulement d’une question éthique ou philosophique réservée à ceux qui aiment les animaux. La science démontre que le modèle animal n’est pas un modèle valide pour l’être humain». « Nos arguments sont essentiellement scientifiques, poursuit André Ménache. C’est ce qui fait la force de cette pétition : plus d’un million de citoyens sont désormais informés des alternatives qui, si elles étaient utilisées, permettraient d’épargner des millions d’animaux. »

Quel processus ?

Si la mobilisation populaire ne fait aucun doute, cela ne signifie pas pour autant l’arrêt de l’expérimentation animale. Il faut d’abord que les Etats membres de l’Union européenne valident les signatures. Puis, dans un délai de trois mois, les défenseurs de la pétition seront invités à la Commission européenne pour qu’ils expliquent en détail leur proposition et une audition publique sera organisée au Parlement européen. La Commission peut ensuite décider d’adopter ou non une nouvelle législation. Le directeur scientifique d’Antidote Europe reste optimiste : « Même si la Commission rejette notre proposition, celle-ci aura permis de sensibiliser et informer de nombreux citoyens » se réjouit-il.

La Fondation 30 Millions d’Amis encourage depuis des années le développement de méthodes substitutives. Elle participe – de concert avec Pro-Anima et d’autres associations de défense animale – à l’élaboration et à l’affinement de VALITOX®, une nouvelle méthode alternative aux tests sur animaux.

UN CHIEN PERD UN OEIL-PLAINTE DE LA FONDATION

Créé par le 22 jan 2014 | Dans : Non classé

Grâce à l’intervention d’une voisine, un chien croisé gravement blessé par son maître a pu être sauvé près de Senlis (60). La Fondation 30 Millions d’Amis s’est constituée partie civile et a porté plainte pour actes de cruauté.

Un chien perd un oeil, plainte de la FondationC’est à Crépy-en-Valois, dans l’Oise, que Moustique a eu la chance d’être trouvé au début du mois de décembre par une dame du quartier. Devant l’état lamentable de l’animal, elle décide de prévenir les autorités, qui conduisent ce croisé de 13 ans chez un vétérinaire. Son rapport est éloquent (10/12/13) : l’animal est en « très mauvais état » et « en déficit pondéral ». Il pèse 13 kg, alors qu’il devrait en faire au moins 20. Et il est surtout très gravement blessé, présentant « de multiples plaies sur la face, le crâne et le cou ». Le praticien soupçonne l’emploi d’un objet contondant. Il ne parviendra pas à sauver l’œil droit, dont la cornée a été sectionnée.

Confié à une famille d’accueil

Les gendarmes de Crépy-en-Valois identifient, après enquête, le propriétaire de l’animal. Celui-ci aurait souhaité, selon ses propres déclarations « se débarrasser d’un animal encombrant et dangereux ». Blessant gravement son chien – avec un couteau ou une hache – il aurait ensuite attendu que celui-ci meure, enfermé dans un abri de jardin. Moustique, bien que très affaibli, aurait néanmoins réussi à s’échapper. L’animal a été recueilli par le refuge de Villevaudé, en Seine-et-Marne. Selon Martine Attali, responsable de cette structure de la Fondation Assistance aux Animaux, il pèse désormais 17 kg. « C’est un chien très câlin, dénué d’agressivité », a-t-elle expliqué.

La Fondation, qui s’est constituée partie civile dans cette affaire, a porté plainte pour actes de cruauté. L’affaire pourrait être jugée par le TGI de Senlis à une date qui n’a pas encore été fixée. Moustique, qui va être pris en charge par une famille d’accueil, sera proposé à l’adoption si la justice prononce sa confiscation définitive.

CHAT BRULE A L’ACIDE-DECEPTION LORS DU PROCES

Créé par le 22 jan 2014 | Dans : Non classé

A Brissac-Quincé (Maine-et-Loire), un homme a capturé un chat avant de l’asperger de déboucheur pour canalisations. La Fondation 30 Millions d’Amis, partie civile dans cette affaire, juge « bien faibles » les réquisitions du procureur à l’encontre de l’auteur présumé des faits. Verdict le 4 février 2014.

CHAT BRULE A L'ACIDE-DECEPTION LORS DU PROCES chat-justice-actu_01 Du sursis a été requis - Photo : INFINITY – Fotolia

 

L’affaire a été étudiée le 14 janvier dernier par le tribunal correctionnel d’Angers, en l’absence du restaurateur, jugé pour sévices graves commis envers un animal domestique. Quatre mois de prison avec sursis et une interdiction de détenir un animal durant trois à cinq ans ont été requis à l’encontre du prévenu par le procureur de la République. Des réquisitions « bien faibles » pour la Fondation 30 Millions d’Amis, au regard de la souffrance endurée par l’animal, alors que le Code pénal prévoit une peine plus lourde pour ce type de délit (jusqu’à deux ans de prison ferme et 30 000 euros d’amende, NDLR).

« Ce chat, je vais finir par l’attraper »

Piégé, retenu en captivité et torturé. C’est le calvaire subi à l’automne 2013 par un chat de Brissac-Quincé (49), surnommé Caramel en raison de son pelage roux. Il n’est pas loin de midi lorsque ce samedi 19 octobre, Jimmy, serveur dans une pizzeria locale, entend son patron visiblement excédé répéter avec obsession : « Le chat roux, je vais bien finir par l’attraper ». Pour arriver à ses fins, le restaurateur installe dans la cour à l’arrière de l’établissement une cage avec une trappe et un morceau de viande en guise d’appât. Le félin y restera prisonnier plusieurs jours sans que ne lui soit jamais servi ni eau ni nourriture. Pire, l’animal sera aspergé avec du déboucheur pour canalisations, ou soude caustique.

Atroces souffrances

Prévenus par les employés de l’établissement, les gendarmes de la commune interviennent. Le félin est aussitôt examiné par un vétérinaire. Le diagnostic est sans appel. « Le chat était irrécupérable. Il souffrait énormément. Il n’y avait rien à faire pour lui. Le vétérinaire a donc pris la décision de l’euthanasier » raconte Michel Bernardin, le président de la SPA autonome du Maine-et-Loire.

Selon le quotidien régional Le Courrier de l’ouest du 26/10/13, le restaurateur aurait reconnu les faits. « J’ai craqué, j’ai pété les plombs tellement j’en avais marre d’avoir des chats errants qui importunent ma clientèle » expliquait-il. Le verdict sera connu le 4 février prochain.

                    Article publié le : 16-01-14

STOP AUX EXPERIENCES SUR LES ANIMAUX

Créé par le 22 jan 2014 | Dans : Non classé

1525506_611497375566861_1337438961_n

SAUVETAGE

Créé par le 07 jan 2014 | Dans : Non classé

Sauvetage – Sauvés des immondices, une trentaine d’animaux à adopter

SAUVETAGE rss-small
blank

 

http://e30millionsamis.widget.criteo.com/pdf/
sendEvent
wi=7714209&pt1=0&pt2=1

 


 

La Fondation 30 Millions d’Amis et le refuge de l’Etang bleu sauvent des chiens et des chats détenus dans des conditions d’insalubrité extrême à Metz (Moselle).

metz-actu Les chats et chiens vivaient au milieu des immondices – Photo : DR

Un septuagénaire messin censé s’occuper des animaux de sa sœur et de son beau-frère pendant leur hospitalisation… a finalement reculé devant l’ampleur de la tâche et préféré faire appel à la Fondation 30 Millions d’Amis. La raison ? L’insalubrité dans laquelle étaient détenus les 25 chats et trois vieux chiens. Avec l’aide du refuge de l’Etang bleu (Meuse), la Fondation s’est chargée du sauvetage des animaux à la suite d’une décision de justice. Présente lors de l’opération, Martine Schmitt, la présidente du refuge, évoque « une décharge fermée » à propos des lieux. Elle ajoute : « Les propriétaires ne jetaient plus rien depuis au moins quatre décennies. C’était invraisemblable ». Les animaux vivaient au milieu de leurs excréments, certains chats enfermés dans des cages, d’autres dans des clapiers à lapin.

Des animaux à adopter

Les animaux ont été placés au refuge de l’Etang Bleu (55). Tous ont fait l’objet d’une visite chez le vétérinaire, la Fondation 30 Millions d’Amis ayant pris en charge la totalité des frais médicaux et la stérilisation des chats. « Au début, ils étaient un peu craintifs. Il faut dire qu’ils en ont bavé. Maintenant, ça va beaucoup mieux, ils ont juste besoin que l’on s’occupe d’eux », confie Martine Schmitt. Les chiens et les chats d’âges très variés sont aujourd’hui à adopter.

N’hésitez pas à contacter le refuge de l’Etang bleu : Avenue de l’Etang bleu, 55 840 Thierville-sur-Meuse ; 03 29 84 21 54 ou www.refuge-etang-bleu.com

                    Article publié le : 07-01-14

Peep de L'école Marcel... |
LO CAMIN |
Foyer Oasis |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Apevillarlurin
| Ime bordage fontaine
| aipem