août 2013

Archive mensuelle

Citation de Charlie Chaplin

Créé par le 26 août 2013 | Dans : Non classé

Citation de Charlie Chaplin 1187153_548902635159669_1561309391_n

Agir: Une journée pour les animaux sans foyer

Créé par le 19 août 2013 | Dans : Non classé

Pour la journée internationale des animaux sans foyer, l’International Society for Animal Rights (ISRA) – qui a créé l’événement il y a 22 ans – souhaite promouvoir la stérilisation des animaux de compagnie. La Fondation 30 Millions d’Amis se joint à cet appel et encourage les propriétaires de chiens et chats à faire stériliser leurs compagnons.

Agir: Une journée pour les animaux sans foyer sansfoyer-actu

Chaque année à travers le monde, des millions de chiens et chats n’ont pour seule promesse d’avenir que la rue et l’errance…  Pour lutter contre ce fléau, une association américaine, l’International Society for Animals Rights (ISRA), et ses partenaires dans une douzaine de pays, organisent  le 17 août 2013 une journée qui leur sera entièrement dédiée. Des dizaines de milliers de personnes se retrouveront aux Etats-Unis, au Canada, au Mexique, en Thaïlande mais aussi en Afrique du Sud et à Singapour, pour sensibiliser le public à la question de la surpopulation animale.

« L’un des objectifs de cette journée est d’informer les citoyens du monde sur la nécessité de faire stériliser son chat ou son chien pour éviter le meurtre de millions de nos compagnons. Car la plupart des animaux errants, une population malheureusement en constante augmentation, risque l’euthanasie », explique Colleen Gedrich, chargée de campagne à l’ISRA.

Animaux martyrs

sansfoyer-interPeu relayée en France et en Europe, l’action trouvera tout de même un petit écho à Annemasse (Haute-Savoie) via l’association Oïkos Kai Bios et à Neufchâtel (Suisse). « Nous soutenons cette initiative depuis 2004 car nous pensons qu’il est important de commémorer la mémoire des chats et chiens martyrs. Des personnalités publiques suisses et des représentants d’organisations comme Sea Sepherd et le groupe anti-chasse, se joindrons à nous », raconte,Tomi Tomek , présidente de SOS Chats Noiraigue.

La Fondation 30 millions d’Amis, qui lutte contre la surpopulation canine et féline, incite les propriétaires d’animaux à procéder à leur stérilisation et à leur identification. Elle invite aussi ceux qui le souhaitent à adopter l’un des nombreux chats et chiens qui sont aujourd’hui sans foyers.

Faits divers- Whisky, le chien martyr des Salines, victime d’un accident?

Créé par le 19 août 2013 | Dans : Non classé

Un jeune chien retrouvé mort, le corps étripé sur un parking en Corse. Acte de cruauté, ou accident ? 30millionsdamis.fr revient sur une affaire sujette à diverses interprétations.

Whisky, le chien martyr des Salines, victime d’un accident L’histoire de Whisky a donné lieu aux rumeurs les plus folles. Retrouvé abandonné dans une mare de sang sur le parking d’un supermarché à Ajaccio (Corse) le 1/08/13, le « chien martyr des Salines » aurait, de prime-abord, été victime d’un acte de maltraitance, attaché à un véhicule et traîné sur plusieurs kilomètres.

Mais aujourd’hui, c’est la thèse de l’accident qui fait surface. Le site Corse Net Infos, rapporte cette version donnée par un homme qui s’est présenté au commissariat 9 jours après la découverte de l’animal. Accompagnée d’un avocat, il prétend avoir percuté le chien sans s’en rendre compte. L’animal se serait coincé sous son véhicule sur plusieurs centaines de mètres. C’est un autre conducteur qui l’aurait averti de la présence du chien sous le châssis. Selon le quotidien Corse Matin, cette hypothèse aurait les faveurs du substitut du procureur de la République.

« Une hypothèse peu crédible »

Une théorie pourtant loin de convaincre les associations locales de protection des animaux. « J’ai du mal à croire qu’il s’agisse d’un accident, confie Julien Cuevas, président de l’association Les Chats de l’Ile, qui a porté plainte pour cruauté envers un animal. Comment une personne peut-elle heurter un chien pesant 40/45 kg et le traîner sur plusieurs centaines de mètres sans s’en rendre compte ? » Malgré les sollicitations de 30millionsdamis.fr, la police d’Ajaccio n’a pas souhaité répondre à nos questions.

Les défenseurs des animaux et toutes les personnes choquées par cette affaire devaient se retrouver le 14/08/13 à 16h devant la mairie d’Ajaccio (Corse) pour rejoindre la préfecture, pour permettre à une délégation de demander à parler au préfet pour réclamer de plus amples précisions sur cette affaire.

L’enquête, elle, est toujours en cours.

CORRIDA-DEUX MILITANTS EN GREVE DE LA FAIM A MIMIZAN (40)

Créé par le 19 août 2013 | Dans : Non classé

Pour protester contre l’organisation de corridas à Mimizan (Landes), des militants de la cause animale refusent toujours de s’alimenter. Ils ont confié leur détermination à 30millionsdamis.fr.

CORRIDA-DEUX MILITANTS EN GREVE DE LA FAIM A MIMIZAN (40) corrida-actu

15 jours que Christophe Leprêtre n’a rien avalé, mis à part de l’eau pour s’hydrater. 14 jours pour Sylvie Baudoin. Installés sur la plage de Mimizan, ils souhaitent ainsi marquer leur opposition à l’organisation de corridas sur le territoire de cette commune landaise. Dans un courrier adressé au ministre de l’Intérieur, daté  du 1er août 2013, le président du réseau de protection animale Animavie indiquait : « J’engage une grève de la faim pour que cesse la pratique de la corrida dans cette ville, en toute illégalité ».  Le code pénal précise en effet qu’il est interdit de commettre des actes de cruauté envers un animal, exception faite des « courses de taureaux lorsqu’une tradition locale ininterrompue peut être invoquée » (article 521-1 du code pénal).

« Ce n’est pas une tradition locale »

Et pour Christophe Leprêtre c’est très clair : il n’y a jamais eu de tradition de corrida à Mimizan. « La première manifestation de ce type dans la ville date de l’été 2009 », affirme-t-il.  Depuis 2011, il tente de faire entendre la voix des anti-corridas. Il est à l’origine de plusieurs manifestations. Avec d’autres militants, il aurait aussi envoyé des centaines de lettres, de mails, sans compter les appels téléphoniques, à la mairie et à la préfecture réclamant sans cesse une rencontre et des explications. En vain. « Nous avons tout essayé. Il est malheureux de constater que cela n’a servi à rien », reconnaît Christophe Leprêtre. D’où cette grève de la faim, envisagée comme le seul moyen restant pour obtenir gain de cause.

Silence de la mairie

Pour l’instant, la mairie n’a manifesté aucun intérêt particulier pour l’action des deux militants qui se disent « déçus » par ce manque de réaction et de considération. Mais cela ne semble pas les arrêter. « Nous sommes très faibles. Personnellement, j’ai déjà perdu 10 kilos. Le médecin qui nous suit nous a dit que nous pourrions faire un malaise cardiaque. Nous sommes conscients des risques, mais nous avons bien l’intention d’aller jusqu’au bout. Il s’agit d’une décision mûrement réfléchie », confie Christophe Leprêtre. Jusqu’au bout, c’est-à-dire jusqu’au 24 août, date de la prochaine corrida. D’autres opposants ont aussi prévu de manifester ce jour-là si l’événement devait être maintenu.

Le docteur qui surveille les deux grévistes depuis le 2/08/13 certifie qu’ils n’ont rien mangé depuis cette date. Contactée par 30millionsdamis.fr, la mairie, n’a, quant à elle, pas répondu à nos sollicitations.

NON A L ABANDON

Créé par le 19 août 2013 | Dans : Non classé

NON A L ABANDON 601612_10151477317937042_1603799214_n

MANIF ANTI VIVISECTION

Créé par le 19 août 2013 | Dans : Non classé

MANIF ANTI VIVISECTION 1003067_474848235943957_1760215748_n2

MALTRAITANCE-Trois chats captifs sauvés par la fondation

Créé par le 12 août 2013 | Dans : Non classé

Enfermés dans une maison sans eau ni nourriture, des chats ont finalement été sauvés de justesse lors d’une opération menée par la Fondation 30 Millions d’Amis.

MALTRAITANCE-Trois chats captifs sauvés par la fondation stdenis-actu

Photo d’illustration

Enfin libres après plusieurs semaines d’enfermement, sans eau ni nourriture ! L’opération de sauvetage de trois chats menée par la Fondation 30 Millions d’Amis s’est déroulée dans la soirée du 26/7/13 suite à l’appel d’une riveraine. Cette voisine avait déclaré avoir vu les félins dans un état cadavérique à travers la porte-fenêtre d’une maison située à Saint-Denis (93). Elle avait prévenu la mairie, la police et les pompiers. Mais, inquiète, elle avait aussi préféré avertir un organisme de protection des animaux.

L’école du chat de Saint-Denis, alertée par la Fondation 30 Millions d’Amis, s’est rendue sur place dans la foulée pour confirmer les faits. Plus tard, les représentants de l’école et l’enquêteur de la Fondation, accompagnés de la police judiciaire de Bobigny, pénètrent dans le pavillon. Et c’est avec horreur qu’ils découvrent quatre chats d’une maigreur effroyable ainsi que les cadavres de trois autres félins.

Pronostic vital engagé

Conduits à la clinique vétérinaire de Levallois (92), trois chats – le quatrième est mort pendant les soins – ont été pris en charge en urgence.  « Les animaux étaient dans un état cachectique sévère (état d’amaigrissement et de fatigue généralisée dû à la sous-alimentation, NDLR). Au départ, les vétérinaires n’étaient même pas dans la capacité de se prononcer sur leurs chances de survie », raconte Arnauld Lhomme, l’enquêteur de la Fondation. Dès leur arrivée à la clinique, ils ont été mis sous perfusion et réhydratés. Il a aussi fallu les réhabituer à se nourrir. L’établissement levalloisien a gardé les trois félins en observation pendant quatre jours.

Enfermés par erreur

C’est par mégarde que les chats ont été enfermés par la police dans cette maison, condamnée dans le cadre d’une enquête. Les propriétaires, deux femmes âgées d’une soixantaine d’années, n’étaient pas présentes. Elles sont internées en hôpital psychiatrique depuis le mois de mai.

Aujourd’hui, les félins sont sains et saufs. Ils ont été placés dans un refuge où ils reprennent progressivement des forces. Ils pourront prochainement être confiés à des familles aimantes. La Fondation est d’ailleurs à la recherche de foyers d’adoption.  Pour tout renseignement, contacter la Fondation enqueteur@30millionsdamis.fr.

MALTRAITANCE-UN CHEVAL BIENTOT SAUVE GRACE A UNE OPERATION

Créé par le 12 août 2013 | Dans : Non classé

Famélique et atteint d’une déformation de la face due à un kyste, Upsidali  a été confié par la justice à la Fondation 30 Millions d’Amis grâce à qui il bénéficiera, dans quelques jours, d’une intervention chirurgicale qui doit lui sauver la vie.

MALTRAITANCE-UN CHEVAL BIENTOT SAUVE GRACE A UNE OPERATION upsidali-actu

Avant d’être retiré à son propriétaire pour cause de maltraitance, Upsidali était squelettique. La peau sur les os, ce cheval souffrait aussi de divers maux dont un problème récurrent au niveau des sinus. Aujourd’hui, l’animal de 17 ans s’est reconstitué. Et grâce à la Fondation 30 Millions d’Amis, il s’apprête à bénéficier d’une opération qui le libérera d’un kyste nasal qui aurait pu lui être fatal.  L’intervention est programmée pour le 13/08/13. Pratiquée par la clinique vétérinaire Grosbois (94), elle permettra de retirer la membrane kystique cause d’une déformation majeure du front et de l’obstruction du passage de l’air dans la narine droite.

1/3 de son poids normal

C’est sur une parcelle miteuse, sans herbe ni fourrage, située sur la commune de Isolaccio Di Fiumorbo (2B), que le service de la protection animal de Haute-Corse a retrouvé l’équidé il y a près d’un an. Il  pesait alors 180 kilos, soit 320 kilos de moins qu’un cheval nourri normalement. Le vétérinaire réquisitionné pour accompagner les représentants du service confirme que « ce cheval présente une cachexie sévère (état d’amaigrissement et de fatigue généralisée dû à la sous-alimentation, NDLR) et des plaies non soignées ». Upsidali est tout de suite placé dans une pension d’accueil qui s’en est occupé pendant près d’un an. Très vite le cheval retrouve de sa vigueur. « Les bons soins, l’alimentation adaptée ont permis à l’animal de reconstituer une masse musculaire adaptée à son format. Plein d’entrain, l’animal est vif, joueur et capricieux à ses heures ce qui atteste de sa bonne condition mentale », témoignait dans un courrier le docteur Sandrine Ferrandi, en charge du suivi d’Upsidali après son placement.

Prise en charge des frais vétérinaire

Laetitia Bos, présidente du Centre d’hébergement et de protection des équidés maltraités (CHEM) confirme les dires du vétérinaire : « Il a été très bien soigné là-bas. Aujourd’hui, son état général est parfait. Mais,  précise-t-elle, le cheval souffre toujours de ces écoulements nasaux. Malgré les traitements, le problème ne s’est pas résorbé, il s’est même développé. C’est pourquoi, le procureur a décidé de le confier à la Fondation 30 Millions d’Amis ». Partenaire de la Fondation, le  CHEM a largement participé au rapatriement d’Upsidali sur le continent.  Arrivé dans le courant du mois de juillet dans la région parisienne, l’équidé a subi une trépanation (opération consistant à effectuer un trou dans la boîte crânienne) qui a permis de déceler la présence du kyste.

La Fondation 30 Millions d’Amis prend en charge la totalité des frais vétérinaire et d’hospitalisation qui s’élèvent à 4000 euros. Le CHEM et la Fondation sont à la recherche d’une famille d’accueil pour Upsidali. Pour tout renseignement contacter la Fondation 30 Millions d’Amis par mail (enqueteur@30millionsdamis.fr) ou le CHEM au 01 45 62 54 77. Quant au propriétaire du cheval, il comparaitra devant  juge de proximité de Bastia le 28 novembre 2013. La fondation s’est portée partie civile.

MALTRAITANCE-UN CANDIDAT DE TELERALITE ACCUSE DE CRUAUTE ENVERS LES ANIMAUX!!!

Créé par le 12 août 2013 | Dans : Non classé

Accusé d’avoir abandonné un cheval agonisant, l’un des participants à l’émission « L’Amour est dans le pré », actuellement diffusée sur M6, comparaîtra devant le tribunal correctionnel d’Amiens (80) pour actes de cruauté envers les animaux. La Fondation 30 Millions d’Amis a décidé de se constituer partie civile dans cette affaire qui sera jugée le 6 septembre 2013.

Un candidat de téléréalité accusé de cruauté envers les animauxSelon Le Courrier picard (27/07/2013), Thomas Menant, l’agriculteur star de « L’Amour est dans le pré », est accusé de « sévices graves et actes de cruauté envers les animaux » et comparaîtra le 6 septembre 2013 devant le tribunal correctionnel d’Amiens (80). Les faits remonteraient au mois de mars 2013, lorsqu’un homme découvre un équidé agonisant dans une prairie à Allery (80). Il aurait alors prévenu le refuge animalier d’Oisemont.  « Un homme est venu nous dire qu’il avait vu un cheval dans une prairie, à Allery, couché sous une bâche tenue avec des pneus », rapporte un responsable du refuge dans l’article intitulé « La mort est dans le pré ». Deux salariées de l’association se sont alors rendues sur place. « Quand nous sommes arrivées, le poulain était toujours vivant et se débattait, il semblait beaucoup souffrir. Il était bel et bien sous une bâche maintenue par des pneus. Nous avons des photos qui le prouvent », confie l’une d’elle jointe par téléphone.

Plus de 24 heures d’agonie

Une fois sur place, les deux femmes conseillées par un vétérinaire venu pour s’occuper d’un autre animal dans les environs, contactent les gendarmes d’Abbeville. Les militaires se mettent à la recherche du propriétaire de l’équidé. Ils découvrent qu’il s’agit du candidat de téléréalité Thomas Menant : « Il leur a dit qu’il était à Paris pour son émission et qu’il ne pouvait donc pas venir. Il a aussi expliqué qu’il savait que le cheval était là mais qu’il pensait qu’il était déjà mort », dénonce l’une des salariés dans le quotidien régional. D’après les enquêteurs chargés du dossier, l’animal aurait agonisé pendant plus de 24 heures. Plus déplorable encore : le candidat mis en cause aujourd’hui a clamé à longueur d’émissions sa passion pour les équidés…

Le Parisien, qui est parvenu à joindre Thomas Menant, publie son témoignage dans son édition du 30/7/13. Selon l’éleveur, le poulain était atteint d’une myopathie atypique diagnostiqué 10 jours plus tôt. Il lui aurait administré un traitement et des tranquillisants et l’aurait laissé dans la matinée du 5 mars pour suivre une formation professionnelle à Paris. Le candidat de « L’Amour est dans le pré » n’a alors pas jugé nécessaire de contacter le vétérinaire. « Le cheval était en train de s’éteindre, il n’était pas dans d’atroces souffrance », se justifie-t-il. Quant à la bâche, il l’aurait installé au-dessus d’une couverture pour faire paravent. Contactée, la  chaîne M6 n’a pas répondu à nos sollicitations.

La Fondation 30 Millions d’Amis mène actuellement sa propre enquête. Elle se portera partie civile dans ce dossier aux côtés du refuge d’Oisemont. Affaire à suivre.

Article publié le : 01-08-13

Peep de L'école Marcel... |
LO CAMIN |
Foyer Oasis |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Apevillarlurin
| Ime bordage fontaine
| aipem