Bonjour

Posté par le 08 sept 2015 | Dans : Non classé

Il y a plusieurs mois que je n’ai pas publié de nouveaux articles et photos. Je n’ai pas oublié mon blog mais j’ai très peu de temps avec le travail, mais je continue quand même à lutter à ma façon contre la maltraitance animale.

C’est un combat de tous les jours, que nous les défenseurs des animaux devons mener à bien pour que cette souffrance cesse enfin!!!

Tous les jours, lorsque que j’ouvre mon compte Facebook, je vois des articles, des vidéos, des photos…qui me soulèvent le cœur, me rendre malade ou me font vomir. Tous les jours je vois des choses abjectes que l’homme ose faire subir aux animaux. Ils ne nous demandent rien, ne nous font aucun mal et hélas ne peuvent se défendre contre leur pire ennemi: l’HOMME.

Quand est ce que toute cette barbarie cessera? J’en ai marre d’ouvrir internet et de lire qu’un chien, qu’un chat, qu’un élevage de telle ou telle espèce a était victime de maltraitance, d’abandon, de torture,…de mort.

Aujourd’hui, encore, j’ai lu sur Facebook, qu’une femelle orang-outan a été victime pendant des années, de sévices sexuels. Quelle faisait office de prostituée dans une maison clause en Thaïlande. Mais ou va le monde? Ce servir d’un animal comme exutoire sexuel!!! Quand j’ai lu ça, j’ai senti mon sang se glacer.

Continuons le combat, aidons les associations à lutter contre toute cette violence. Protégeons nos amis les bêtes et faisons de notre monde un monde meilleur pour eux et…pour nous!!!!

 

LA SENSIBILITE ANIMALE ENFIN RECONNUE

Posté par le 08 mar 2015 | Dans : Non classé

 

Dans une tribune parue dans Libération (29/01/2015), Elisabeth de Fontenay, philosophe et Reha Hutin, présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis, reviennent sur la portée philosophique et juridique de la reconnaissance du caractère sensible de l’animal dans le Code civil.

LA SENSIBILITE ANIMALE ENFIN RECONNUE reha-fontenay_01Photos : Jean Christophe Marmara / Christian Malette

S’il y eut, à quelques exceptions près, une constante dans l’histoire de la philosophie, c’est bien l’affirmation cardinale d’une séparation entre les hommes et les animaux. La métaphysique du propre de l’homme s’est forgée dans la certitude que le libre arbitre et l’autonomie constituaient une prérogative au titre de laquelle on pouvait, on devait nier toute parenté des animaux avec les humains. Parallèlement, notre tradition juridique, profondément marquée par cette métaphysique, les a exclus de l’espace judiciaire en alléguant qu’ils n’étaient pas susceptibles de se représenter des obligations corrélatives de droits. C’est ainsi que le Code civil aura placé les animaux dans la catégorie des « biens meubles » : à savoir des choses dépendant d’un propriétaire et pouvant se transporter d’un lieu à un autre en se mouvant par eux-mêmes.

« Un verrou vient de sauter »

Ce déni de droit, ce verrou qui reposait sur l’opposition juridique réputée fondamentale entre les personnes et les biens, vient de sauter puisque les animaux sont désormais définis non plus par leur mobilité mais pas leur sensibilité. Cette décision du législateur permet au Code civil de regagner le retard qu’il avait pris sur le Code pénal et sur le Code rural. Certains penseront peut-être que l’« amendement Glavany » sur « la reconnaissance du caractère vivant et sensible de l’animal », qui s’inscrit au titre de « la modernisation du droit », ne changera pas grand chose à la condition des animaux. Mais ils comprendront la portée de cette avancée majeure quand ils découvriront la place privilégiée que cette disposition occupe désormais dans le Code civil. En créant un nouvel article 515-14, la réforme installe en effet l’animal au-dessus du Titre 1er « De la distinction des biens ». Ce n’est certes qu’un début mais c’est aussi un tournant historique car ce positionnement de l’animal, en préalable à la distinction entre les biens meubles et immeubles, signifie qu’on commence à l’extraire de la seule catégorie des biens, en ne le définissant plus seulement par sa valeur marchande et patrimoniale mais aussi par sa valeur intrinsèque.

Cette mutation institutionnelle, qui fait écho à une demande croissante de nos concitoyens, permettra une humanisation des mœurs puisque, par cette reconnaissance de leur sensibilité si longtemps déniée, les animaux constituent désormais une catégorie intermédiaire entre les biens et les personnes. Bien sûr, toutes les bêtes ne sont pas concernées dans la mesure où le champ d’application des lois est beaucoup plus étroit que le règne animal. Seuls, en effet, les animaux qui ont un propriétaire peuvent jusqu’à nouvel ordre être défendus en justice. Toutefois, on peut espérer qu’un jour les animaux sauvages, y compris ceux qui peuplent nos campagnes, pourront également bénéficier de protection.

« Une réforme de progrès »

Selon le philosophe John Stuart Mill, « Tout grand mouvement doit faire l’expérience de trois étapes : le ridicule, la discussion et l’adoption ». Le retentissement du « Manifeste des 24 », par lequel des intellectuels de toutes tendances ont à l’initiative de la Fondation 30 millions d’amis soutenu en octobre 2013 cette réforme de progrès, a réussi à faire basculer la question du statut juridique de l’animal de l’étape du ridicule à celle de la discussion. Tout au long des débats, ce sont près de 800 000 signataires qui ont rejoint le mouvement en faveur de cette évolution. L’adoption, le 28 janvier 2015 en lecture définitive au Parlement, de la reconnaissance de la sensibilité des animaux dans le Code civil, créé désormais les conditions favorables à une meilleure prise en considération de leur bien-être.

UN MONDE SANS VIOLENCE!!!!

Posté par le 08 jan 2015 | Dans : Non classé

10898277_863219237057904_6024073270603110442_n

L’histoire de « Crado » le chat!!!!

Posté par le 05 nov 2014 | Dans : Non classé

L’histoire ci-dessous est celle de Crado le chat, un chaton abandonné trouvé errant dans les rues. Mais à cause de son apparence malade, personne ne voulait s’approcher de lui. En fait, il a été appelé “Crado” par les gens qui l’ont remarqué. Voici son histoire touchante: toucher chat

Dans le complexe résidentiel où je vivais, tout le monde connaissait Crado. C’était notre chat de gouttière officiel. Dans la vie, Crado aimait trois choses : les bagarres, manger dans les poubelles et… l’amour, on va dire.

Combinées à une vie à l’extérieur, ces trois passions avaient laissées leurs traces sur lui Déjà, il lui manquait un œil, et là où il aurait dû se trouver il n’y avait qu’un trou. Du même côté, il lui manquait aussi une oreille, sa patte gauche avait dû être salement cassée à un moment et elle s’était ressoudée dans un angle bizarre, lui donnant l’impression de toujours vouloir prendre le prochain virage.

Crado devait être un chat tigré gris sombre, exception faite des cicatrices qui couvraient sa tête, son cou et même ses épaules. À chaque fois que quelqu’un voyait Crado, il avait la même réaction. « Qu’est-ce qu’il est CRADO, ce chat !!! »

On disait bien à tous les enfants de ne pas le toucher, les adultes lui lançaient des pierres, le chassaient à coup de jet d’eau, l’expulsaient quand il essayait d’entrer chez eux ou lui claquaient la porte sur la patte quand il ne voulait pas partir.

Crado, lui aussi, réagissait toujours de la même manière. Si vous l’arrosiez, il restait là, à se faire tremper, jusque ce que vous vous lassiez et que vous laissiez tomber. Si vous lui jetiez des choses, il venait pelotonner son long corps contre vos pieds en signe de pardon. Dès qu’il apercevait des enfants, il courait vers eux en miaulant comme un malade et venait frotter sa tête contre leurs mains, dans une quête désespérée d’amour. Si vous le ramassiez, il venait tout de suite mâchouiller votre chemise, vos boucles d’oreilles… tout ce qu’il pouvait trouver.

Un jour, Crado a voulu partager son amour avec les huskys du voisin. Ils n’ont pas très bien réagi, et Crado a été salement amoché. J’ai entendu ses cris depuis mon appartement, et j’ai essayé de courir à son secours. Mais le temps que j’arrive jusqu’à lui, il était clair que la triste vie de Crado approchait de son dénouement.

Il était étendu dans une mare humide, ses pattes de derrière et le bas de son dos grossièrement tordus hors de leur position normale, et une déchirure béante lacérait la bande de poils blanc qui descendait le long de son pelage. Tandis que je le prenais dans mes bras pour le ramener à la maison, j’entendais sa respiration sifflante et suffocante, et je le sentais qui luttait. Je me suis dit que je devais lui faire terriblement mal.

Et puis, j’ai senti une sensation de succion familière sur mon lobe. Crado, malgré une telle douleur, soufrant et manifestement à l’article de la mort, essayait de me mâchouiller l’oreille. Je l’ai serré plus fort contre moi, et il a posé sa tête dans le creux de ma main. Puis, il a tourné vers moi son unique œil doré et j’ai entendu le son distinctif d’un ronronnement. Même dans cette douleur absolue, ce sale chat couvert de cicatrices ne demandait qu’un peu d’affection, peut-être qu’un peu de compassion.

À ce moment, je me suis dit que Crado était la créature la plus belle, la plus aimante que j’avais jamais vue. À aucun moment il n’a essayé de me mordre ou de me griffer, ni de s’échapper ou de se débattre de quelque manière que ce soit. Crado m’a simplement regardé, me faisant totalement confiance pour alléger ses souffrances.

Il est mort dans mes bras avant que je n’arrive chez moi, mais je me suis assise et je l’ai serré contre moi encore un long moment, en songeant comment un seul petit chat errant et balafré avait pu à ce point changer ma perception de ce qu’était la véritable pureté d’esprit, comment on pouvait aimer aussi entièrement et véritablement. Crado m’en a plus appris sur le don de soi et la compassion qu’un millier de livres, de leçons ou de talk shows n’auraient pu le faire, et je lui en serai toujours reconnaissant.

Il était blessé à l’extérieur, mais j’étais blessée à l’intérieur, et il était temps pour moi d’aller de l’avant et d’apprendre à aimer véritablement et profondément. À me donner entièrement à ceux qui comptent pour moi.

Beaucoup de gens voudraient être riches, avoir du succès, l’admiration, la beauté… Mais moi, j’essaierai toujours d’être Crado

Crado peut probablement nous enseigner à tous une leçon très précieuse sur la compassion et l’amour. Un animal spécial a t’il à jamais profondément touché votre vie? Dites-nous tout sur lui dans les commentaires ci-dessous.

Avez-vous aimé cette histoire? N’oubliez pas de la partager avec vos amis ci-dessous.

 

Un statut des animaux, ça change quoi?

Posté par le 30 oct 2014 | Dans : Non classé

Projet de loi. Les députés débattent ce soir pour qualifier les animaux de compagnie et d’élevage d’« êtres vivants doués de sensibilité » et non plus de « biens meubles ».

Publié le 30.10.2014, 08h22

 

Les actes de cruauté envers les animaux domestiques étaient déjà contraire au Code pénal. Mais si le statut juridique de l’animal est modifié, les juges pourraient se montrer plus sévères.

                     Les actes de cruauté envers les animaux domestiques étaient déjà contraire au Code pénal. Mais si le statut juridique de l’animal est modifié, les juges pourraient se montrer plus sévères. | (AFP/Janek Skarzynski.)

          Un chien n’est pas une table. C’est le sujet qui occupera les députés ce soir alors qu’ils débattront du statut juridique de l’animal dans le Code civil. Datant de 1804, l’ensemble de lois qui jette les bases de notre droit considérait en effet les bêtes comme des biens meubles.                                         <

MON ACTIVITÉ

Vos amis peuvent maintenant voir cette activité     Supprimer X

                                                            

SUR LE MÊME SUJET

  • Faut-il créer un statut particulier pour les animaux ?                                    Faut-il créer un statut particulier pour les animaux ?

                                        

                                                              On devrait désormais les traiter comme des êtres vivants doués de sensibilité, ce qui alignerait la définition du Code civil sur celle des Codes rural et pénal.
Une modification qui intervient au moment où de nombreuses personnalités se mobilisent en faveur de nos compagnons. « Soyons humains avec les bêtes ! » lance Franz-Olivier Giesbert dans son manifeste, quand le moine bouddhiste Matthieu Ricard publie ce mois-ci son plaidoyer pour les animaux. Le texte sera ensuite examiné au Sénat puis repassera devant l’Assemblée nationale avant d’être définitivement adopté. Quelles en seraient les conséquences ?
Les violences envers les bêtes seront punies.
VRAI. Elles l’étaient déjà. Dans le Code pénal, les actes de cruauté envers les animaux sont passibles de deux ans d’emprisonnement et 30 000 EUR d’amende. Mais les juges pourraient faire montre d’une sévérité accrue. « Aujourd’hui, beaucoup de cas sont classés sans suite, ou alors de faibles amendes sont prononcées », regrette la Fondation 30 Millions d’amis.
En cas de divorce, garde partagée pour Milou.
VRAI ET FAUX. « Ce changement ne modifie pas le droit, il clarifie les choses », assure Colette Capdevielle, la députée (PS) socialiste rapporteur du texte. « Mais on peut penser que les magistrats appliqueront la loi avec une audace nouvelle », anticipe Jean-François Legueulle, délégué général de la Fondation 30 Millions d’amis. « Dans les divorces, il pourrait y avoir des droits de visite ou de pension. Aujourd’hui, chiens et chats sont traités comme le lave-vaisselle », explique-t-il.
On ne pourra plus manger de viande.
FAUX.            « Cette modification ne prévoit pas la fin de l’élevage, se défend 30 Millions d’amis, d’ailleurs les éleveurs français sont soucieux du bien-être de leurs bêtes. » Le principal syndicat agricole se dit prêt à l’évolution… tout en restant vigilant. « Le risque serait qu’un passant attaque un éleveur parce qu’il a laissé ses vaches dehors en plein hiver », s’inquiète Etienne Gagneron, agriculteur.
Les vers de terre aussi sont des êtres sensibles.
FAUX.            Seuls les animaux dits « appropriés » sont concernés. Comprendre, les bêtes nous appartenant : le chat de la famille. Reconnaître la sensibilité des animaux sauvages comme les cerfs ou les sangliers faisait pourtant partie d’une autre proposition de loi. « Mais elle n’est pas l’ordre du jour », relève Jean-Luc Vuillemenot, collaborateur parlementaire de la députée PS à l’origine du texte. La corrida ou la chasse à courre ne sont pas non plus concernées par le texte débattu ce soir.
Notre question du jour : Faut-il créer un statut particulier pour les animaux ?

 

 

Le Parisien

 

<btn_noimpr>

                >

ICARE CHERCHE UNE NOUVELLE FAMILLE.

Posté par le 30 oct 2014 | Dans : Non classé

Je m appel Icare, j’aurais 2 ans au mois de février, je recherche une famille pour m adopte, je suis très sociable, j’aime les enfants et les chats, tout cela parce que mes maîtres sont séparé, et moi aussi j’ai besoin d’amour contact 06.79.61.29.56

Je m appel Icare, j'aurais 2 ans au mois de février, je recherche une famille pour m adopte, je suis très sociable, j'aime les enfants et les chats, tout cela parce que mes maîtres sont séparé, et moi aussi j'ai besoin d'amour<br />
contact 06.79.61.29.56

La colère de la propriétaire des chats empoisonnés de Vichy/Cusset (Mme Gendre est une ancienne collègue et une amie à moi)

Posté par le 26 oct 2014 | Dans : Non classé

Bonjour à tous, si je reprends la « plume » ce matin c’est pour vous faire savoir ma colère, mon désespoir face à une justice à deux vitesse, une justice bien plus préoccupée de son salaire mensuel et des intrigues politiques que de faire justice. Hier, j’ai été avisée par la police de Vichy que l’AFFAIRE DES CHATS était classée sans suite faute de preuves !!! oui vous avez bien lu, faute de preuves. Ma première question a été de demander : alors qu’est ce qui s’est passé ? et de me répondre : rien ne prouve que votre chat ne s’est pas lui même empoisonné ! … épatant comme réponse, eh oui sachez que devant la vie misérable qu’est la nôtre, devant l’injustice qui règne en France, devant la misère sociale, nos chats se suicident ! . mieux ils font cela en groupe. Depuis six ans que mon PLUME se promenait dans les jardins, depuis 8 ans qu’ARKOS s’étalait au soleil pour bronzer dans la rue, eh bien ils se sont retenus de manger la mort aux rats qui trainait. Et je dis bien de la mort aux rats. Car la police dans sa grandeur m’a fait savoir que » l’on n’était pas sur du produit employé en petite quantité (dixit). » En tout cas la petite quantité a fait qu’un de mes chats s’est littéralement vidé de son sang et que l’autre était intégralement jaune fluo à l’intérieur. bref ! quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage. donc mes chats, devant cette vie misérable, se sont suicidés avec une vingtaine d’autres … Depuis le début je savais que l’affaire serait étouffée. Qu’on ne vienne pas me dire que le travail a été fait pour que l’on arrête le responsable. Au début peut-être, mais pas pendant les trois semaines où ARKOS est resté bloqué quelque part, pas pendant ces dernières semaines où encore deux voire trois chats à ma connaissance ont encore disparus. Je l’ai dit à la police, mais la réponse est toujours la même « nous n’avons pas de preuves » comme un leitmotiv. C’est la seule réponse que l’on m’oppose. Rien sur le fait qu’une pourriture en toute impunité continue à tuer, rien sur la douleur qu’est la nôtre devant le vide laissé par nos amis trop tôt partis, rien sur les dépenses que l’on m’a demandé de faire – comme l’autopsie – pour prouver l’empoisonnement. Et après, la police vient me dire que l’on n’a pas de preuves ! de qui on se moque. Pourquoi avoir demandé cette autopsie qui n’a servi qu’à nous donner de l’espoir ? C’est vrai qu’avec un salaire de fonctionnaire on ignore que 300 euros de dépenses cela représente 1/3 du salaire qu’est le mien. mais basta ! moi je vais vous montrer ce que cela fait de tuer un chat, la justice c’est un mot vulgaire pour dire « arrangement au mieux des intérêts des plus forts ». J’ai donné 20 ans de ma vie à la France, j’ai servi sous le drapeau français avec fierté en croyant aux valeurs de moralité, de service, de vérité et à 49 ans je me rends compte que tout cela s’est du vent. Oh bien sûr certaines bonnes âmes vont me dire : ce ne sont que des chats ! moi je leur réponds, « si ce type tue des chats, lorsqu’il en aura assez de s’amuser sur des bêtes sans défense, qui vous dit qu’il ne s’en prendra pas aux êtres humains. Regardez Ted Bunddy, il a commencé par tuer ses chats, les animaux du quartier et après on connait la suite. Tous les psychopathes en puissance ont ce type de comportement. Ce sera bien le moment de venir pleurer après ». Moi je n’ai aucune pitié pour l’être humain. Il est responsable de sa propre déchéance et de ses actes barbares, mais les animaux – eux – ne demandent que l’amour ! J’ai souvenir d’un proverbe qui dit « qui vole un œuf, vole un bœuf » j’aimerai bien clamait que « qui tue un chat, tout le monde tuera ».  Je vais mettre sur YOUTUBE la vidéo de mon Plume pour témoigner que si il s’est suicidé, il a regretté sont geste dès le moment où le poison lui a déchiré les entrailles, dès le moment où ses reins ont éclatés sous son effet, et surtout dès l’instant où il a compris que la mort venait. La justice m’écœure, je n’y croirais plus jamais. Le toupet et l’aplomb qui m’ont été mis en pleine face est incroyable. Sans preuve pas de délit .. je saurais m’en souvenir le moment venu … croyez bien que la leçon est bien comprise. Je souhaite énormément de courage à ceux qui viennent de perdre leur petit chat. Je leur adresse ma sympathie. Je vais écrire partout pour faire entendre notre histoire. Je ne lâcherai jamais pour mes chats et pour ceux des autres

Suite de l’affaire des chats empoisonnés de Vichy/Cusset

Posté par le 26 oct 2014 | Dans : Non classé

Allier : Y a-t-il un « serial killer » de chats dans le quartier ?

La Montagne

Lu 5757 fois     2

Chats disparus, battus et empoisonnes rue du Potier.<br /><br />
Cusset, le 01/02/14.<br /><br />
Photo Gael Baud. - Baud Gael  Chats disparus, battus et empoisonnes rue du Potier. Cusset, le 01/02/14. Photo Gael Baud. – Baud Gael
Cette fois-ci, le doute n’est plus permis. Ce matin mardi, un nouveau chat a été retrouvé mort « vidé de son sang » à Cusset. Le troisième en dix jours dans le même quartier.

Rue du Pothier, rue Bardiaux, la psychose s’est installée. Il faut dire qu’il y a de quoi. A chaque fois, les chats sont retrouvés dans un piteux état, vidés de leur sang et battus. Vraisemblablement empoisonnés à la mort-aux-rats.

Ce matin, c’est donc un nouveau chat, porté disparu depuis trois semaines, qui a refait surface. Retrouvé sans vie dans le jardin d’un riverain, rue du Pothier. « Ca devient la terreur dans le quartier, on a tous peur… », témoigne une voisine.

La thèse d’un « serial killer » de chats n’est donc plus à exclure. Les actes de malveillance se multiplient. Dans ce quartier, les chats ne sont visiblement plus les bienvenus.

A lire, demain mercredi dans la Montagne, plus d’informations.

Affaire des chats empoisonnés à Vichy/Cusset

Posté par le 26 oct 2014 | Dans : Non classé

Cusset :  » Dans le quartier, il y a quelqu’un qui zigouille les chats « 

La Montagne

Lu 9563 fois     20

Muriel Gendre pleure encore son chat Plumeau, qui a eu moins de « chance » qu’Oscar, le chat battu marseillais dont la vidéo tourne en boucle sur les réseaux sociaux cette semaine.? - photo gaël baud Muriel Gendre pleure encore son chat Plumeau, qui a eu moins de « chance » qu’Oscar, le chat battu marseillais dont la vidéo tourne en boucle sur les réseaux sociaux cette semaine.? Tout le monde n’aime pas les animaux. C’est un fait. Mais dans un quartier de Cusset, la limite semble avoir été franchie. Empoisonnement, disparitions… Ici, les chats ne dorment plus sur leurs deux oreilles.

Plumeau avait six ans. Fauché dans la fleur de l’âge, mais pas par une voiture. Non, battu et empoisonné, le chat de la famille Gendre n’a pas survécu. « Ce qu’ils lui ont fait, c’est atroce », s’indigne son maître. Dans leur quartier, rue du Pothier, les matous ne sont apparemment pas les bienvenus.

« Quand on s’est installé, il y a cinq ans, d’anciens voisins qui ont déménagé depuis nous avaient mis en garde, affirme une riveraine. Ils nous avaient dit de faire attention à nos chats. » Cette famille en avait deux. Il y a trois ans, l’un d’eux est mort. L’origine du décès ? Inconnue. Le deuxième a également trépassé. « Celui-là, a priori, il s’est fait mordre par une vipère. Il y a un an, on a repris un chat, on verra bien… »

Empoisonné à la strychnineIl y a trois semaines environ, Plumeau et Arcos, les chats des Gendre, disparaissent. « Généralement, ils n’allaient pas bien loin, donc ça nous a inquiétés », témoigne Bruno. Au bout de trois jours, Plumeau est retrouvé chez les voisins d’en face. Agonisant. « Il a réussi à se traîner jusque chez eux. » Patrick, le voisin, confirme : « C’est mon amie qui l’a découvert. Plumeau venait souvent chez nous, c’était comme sa deuxième maison. Mais ce jour-là, il ne bougeait plus. Dans le quartier, il y a quelqu’un qui zigouille les chats, c’est sûr. C’est pas que de l’empoisonnement, c’est de la torture. » Alertés, les Gendre conduisent en urgence leur animal chez le vétérinaire. « Il avait une patte broyée, il était en sang. Le véto nous a fait un certificat pour maltraitance car, selon lui, notre chat avait été battu, il avait des ecchymoses comme s’il avait été tapé par quelque chose de dur. »

Le chat a droit à un traitement médical et la famille cussétoise rentre chez elle. Ils ne sont pas au bout de leurs surprises. « Il a hurlé toute la nuit, sa peau était rouge », poursuit Bruno. En fait, Plumeau est victime d’une hémorragie interne. Le lendemain, retour chez le vétérinaire. Mais Plumeau ne survivra pas. « Ils ont fait une autopsie et nous ont dit qu’il avait été empoisonné à la strychnine ». En regardant les photos de son défunt chat, Muriel Gendre ne peut empêcher ses larmes de couler. « Ce qu’ils lui ont fait, ce n’est pas humain. » Avec un sentiment d’amertume : « Plume-plume, c’était la mascotte du quartier, il jouait avec les enfants d’en face. Ce chat, il avait quinze jours quand je l’ai trouvé dans les bois. Ses maîtres l’avaient abandonné dans une boîte à chaussures. Il faisait confiance aux humains, il n’était pas méfiant », poursuit Bruno.

L’histoire ne s’arrête pas là. Leur deuxième chat, Arcos, n’a toujours pas donné signe de vie depuis plus de trois semaines. Il y a deux ans, ce dernier avait déjà frôlé la mort. « Il avait été agressé. Un soir, il est revenu avec la peau du ventre qui pendait. Il avait tous les organes qui étaient remontés, les artères éclatées. Les vétérinaires ont dû lui faire de la microchirurgie, il a eu 200 points de suture. Les gens qui font ça doivent être punis, on ne fait pas ça à un petit animal. »

« C’est pas humain, c’est de la torture »D’après d’autres témoignages, d’autres chats auraient disparu ces derniers temps. Les soupçons se portent sur un habitant du quartier. « Il nous a déjà menacés de tuer nos chats », explique la famille Gendre. Une autre voisine explique : « Il y a beaucoup de chats ici, qui viennent dans les jardins. Certains, ça les agace. On a déjà eu des remarques. Un jour, un voisin est venu mettre les crottes de notre chat devant notre porte parce qu’il avait fait ses besoins dans son potager. Je ne pense tout de même pas qu’il ait fait quelque chose à notre chat, je ne sais pas qui fait ça. »

Dans la rue d’à-côté, une adhérente de l’association Les Animaux dans la ville constate qu’il y a « beaucoup moins de chats » dans le quartier dernièrement. « Il y en a que ça dérange, les animaux… »

Les Gendre ont déposé plainte. Vengeance ? Jalousie ? Haine viscérale des chats ? Pour l’instant, le mystère des matous disparus reste entier.

CHATS A ADOTER!!!!

Posté par le 17 oct 2014 | Dans : Non classé

chats et chatons vous attendront ce samedi 18 octobre, dans l’espoir de trouver leur famille pour la vie. Ils vous accueilleront de 14h à 18h, au 9 rue Civiale, Paris, métro Belleville.

chats et chatons vous attendront ce samedi 18 octobre, dans l'espoir de trouver leur famille pour la vie.<br />
Ils vous accueilleront de 14h à 18h, au 9 rue Civiale, Paris, métro Belleville.

TOUJOURS CONTRE!!!!

Posté par le 09 oct 2014 | Dans : Non classé

sans-titre2

CITATION DE GANDHI

Posté par le 09 oct 2014 | Dans : Non classé

sans-titre1

Résultat journée portes ouvertes du 4 et 5 octobre dans les SPA

Posté par le 08 oct 2014 | Dans : Non classé

1 287 ANIMAUX ONT RETROUVÉ UNE NOUVELLE FAMILLE CE WEEK-END !

Soumis par SPA le mer, 08/10/2014 – 14:20

Résultat journée portes ouvertes du 4 et 5 octobre dans les SPA

Un très beau succès pour la Société Protectrice des Animaux (SPA) ce week-end lors de ses Portes Ouvertes ! Grâce à vous, 653 chiens et 634 chats ont trouvé une famille, soit 27% de plus qu’en 2013.

La SPA remercie chaleureusement tous ces nouveaux adoptants qui ont compris son message « À la SPA, tout le monde peut adopter ! » et qui se sont rendus en nombre dans ses refuges. Elle souhaite à ces familles recomposées une belle vie sereine et pleine de tendresse !

Les 56 refuges de la SPA se sont fortement mobilisés durant ce week-end. Les salariés et les bénévoles ont tout mis en œuvre pour conseiller les adoptants et les orienter vers l’animal qui pouvait leur correspondre le mieux en tenant compte de leur mode de vie et du caractère de l’animal.

Ce sont également 24 autres animaux (rongeurs, animaux de ferme, oiseaux…) qui ont été adoptés durant ce week-end.

Les 56 refuges sont en libre accès toute l’année. Vous trouverez la liste et leurs coordonnées dans l’onglet REFUGES. N’hésitez pas à vous y rendre afin de rencontrer les pensionnaires et, peut-être, trouver votre compagnon pour la vie.

JE SUIS CONTRE LA MALTRAITANCE ENVERS NOS AMIS LES BETES!!!

Posté par le 02 oct 2014 | Dans : Non classé

sans-titre1

(Source: STOP AUX MASSACRES ANIMALIERS)

ADOPTIONS DANS LES REFUGES DE LA SPA LES 4 ET 5 OCTOBRE 2014

Posté par le 02 oct 2014 | Dans : Non classé

NOS 56 REFUGES VOUS OUVRENT LEURS PORTES  LES 4 & 5 OCTOBRE 2014 !

Soumis par SPA le ven, 19/09/2014 – 16:03

ADOPTIONS DANS LES REFUGES DE LA SPA LES 4 ET 5 OCTOBRE 2014

 

Les 56 refuges de la Société Protectrice des Animaux (SPA) vous accueilleront les 4 et 5 octobre à l’occasion des Journées Portes Ouvertes. Venez trouver le compagnon qui vous correspond !

 

po_spaoct2014_handicape

 

 « J’ai trouvé un compagnon qui a le même caractère que moi. Et il gambade pour nous deux ! »

 

 

 

À la SPA, tout le monde peut adopter !

Les refuges de la SPA recueillent plus de 40 000 chiens et chats chaque année, dont plus de 9 000 durant les mois de juillet et août qui attendent avec impatience une nouvelle famille.

À l’occasion des journées Portes Ouvertes, les refuges se mobilisent pour vous accueillir et vous faire découvrir leurs missions et leurs pensionnaires dans une ambiance chaleureuse et amicale. Les équipes sont à votre disposition pour vous conseiller, et faire en sorte que votre adoption soit une adoption réussie. La SPA veille à ce que l’engagement que prend l’adoptant envers l’animal soit mûrement réfléchi pour éviter un nouvel abandon.

 

Que faut-il pour adopter ?  

Pour adopter, n’oubliez pas les pièces suivantes :

  • D’une pièce d’identité
  • D’un justificatif de domicile
  • Du dernier justificatif de revenus (pour l’adoption d’un chien)
  • D’une participation financière de 150 € pour un chien, 200 € pour un chiot de moins de 6 mois ou 90 € pour un chat.

Ces frais d’adoption comprennent la stérilisation, la vaccination et l’identification de l’animal.

 

N’hésitez pas à vous renseigner auprès du refuge le plus proche de chez vous sur les animations proposées et les animaux cherchant un nouveau foyer ! Retrouvez la liste des refuges sur www.spa.asso.fr/refuges.

DEUX ANS DEJA!!!

Posté par le 29 sept 2014 | Dans : Non classé

BON ANNIVERSAIRE à mon blog. Cela fait 2 ans aujourd’hui que ce blog dédier à la cause animale existe. Deux ans que je partage des articles, des images et des annonces.

Il y a parfois des articles qui nous font sourire, mais hélas le plus souvent ce sont des articles qui nous tirent des larmes et de la rage. Nous sommes en 2014 et nous voyons de plus en plus d’animaux qui souffrent: des chiens, des chats, des chevaux, les animaux du cirque… Continuons le combat, mobilisons nous pour enfin faire en sorte que plus aucun animal n’est à souffrir de la bêtise et de la cruauté de l’homme.

Aujourd’hui je veux vous faire sourire en souhaitant, donc, un BON ET HEUREUX ANNIVERSAIRE à mon blog.

3161770458_1_4_nwWfCwDx Cartes-Animaux-1024x627 cc_el_140019 joyeux_anniversaire-copie-1

Scott cherche un nouveau maître!!!

Posté par le 29 sept 2014 | Dans : Non classé

Scott

Parson Russell terrier né le 10/12/13 Ok chats ok enfants… Dominant avec les chiens mâles surtout les grands, donc à éviter. Ok chiennes et plus si à sa taille. Besoin de présence sinon il aboie Besoin d’une maison avec jardin !! Il est très câlin et vif. Abandonné par son maître il attend aujourd’hui une famille sur qui il pourra compter pour la vie. Il est actuellement dans le 78 mais un covoiturage est possible.

Afficher la suite

Scott < />
<p>Parson Russell terrier né le 10/12/13<br />
Ok chats<br />
ok enfants<br />
Dominant avec les chiens mâles surtout les grands, donc à éviter.<br />
Ok chiennes et plus si à sa taille.<br />
Besoin de présence sinon il aboie<br />
Besoin d'une maison avec jardin !!<br />
Il est très câlin et vif.<br />
Abandonné par son maître il attend aujourd'hui une famille sur qui il pourra compter pour la vie.<br />
Il est actuellement dans le 78 mais un covoiturage est possible.

RIP Faith

Posté par le 29 sept 2014 | Dans : Non classé

RIP faith

Le toutou qui était la plus grande inspiration à tous les propriétaires des animaux handicapés, née sans pattes avants, mais avec un courage, une motivation et un espoir extrême elle a pu surmonter son handicap et vivre heureuse

Repose en paix courageuse âme.. veille sur tous les toutous partis tôt

Partagez

Afficher la suite

RIP faith <3< />
<p>Le toutou qui était la plus grande inspiration à tous les propriétaires des animaux handicapés, née sans pattes avants, mais avec un courage, une motivation et un espoir extrême elle a pu surmonter son handicap et vivre heureuse </p>
<p>Repose en paix courageuse âme.. veille sur tous les toutous partis tôt </p>
<p>Partagez <3

Adorable minette à adopter!!

Posté par le 29 sept 2014 | Dans : Non classé

Gentille minette de 4 ans Stérilisée Actuellement dans l’yonne  mais un covoiturage est possible Contact 0666067311

Gentille minette de 4 ans<br />
Stérilisée<br />
Actuellement dans l'yonne  mais un covoiturage est possible<br />
Contact 0666067311

Je m’appelle Gadget et je cherche un nouveau maitre à qui donner tout mon amour!!

Posté par le 27 sept 2014 | Dans : Non classé

Gadget<br /><br />
Gentil fox de 3 ans<br /><br />
Son maître est décédé et Gadget se retrouve seul, la voisine le garde provisoirement le temps de lui trouver une famille définitive.<br /><br />
Il s'entend parfaitement bien avec certains chiens et pas du tout avec d'autres !<br /><br />
Pas ok chats.<br /><br />
Dpt 89<br /><br />
Covoiturage OK </p><br />
<p>Contact Patrick au 03 86 32 26 40 ou Nathalie au 07 85 06 38 28 ( contact uniquement par téléphone, nous ne pouvons pas suivre tous les postes, seuls les appels avec messages seront rappelés, merci beaucoup :- )

Gadget Gentil fox de 3 ans Son maître est décédé et Gadget se retrouve seul, la voisine le garde provisoirement le temps de lui trouver une famille définitive…. Il s’entend parfaitement bien avec certains chiens et pas du tout avec d’autres ! Pas ok chats. Dpt 89 Covoiturage OK

Contact Patrick au 03 86 32 26 40 ou Nathalie au 07 85 06 38 28 ( contact uniquement par téléphone, nous ne pouvons pas suivre tous les postes, seuls les appels avec messages seront rappelés, merci beaucoup :- )

12345...11

Peep de L'école Marcel... |
LO CAMIN |
Foyer Oasis |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Apevillarlurin
| Ime bordage fontaine
| aipem